La plus grande escroquerie Bitcoin de l’histoire ? Les 2 frères s’enfuient avec 3,6 milliards de $

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Partis avec la caisse sans laisser d’adresse ? – La cryptosphère française est encore marquée par la récente affaire de l’association RR Crypto, qui a vu la “disparition” de 58 millions de dollars de cryptomonnaies, mais une catastrophe d’une ampleur encore plus incroyable refait à nouveau surface en Afrique du Sud. Car si là aussi des cryptos ont soudainement disparues dans la nature, la perte se compte cette fois en milliards de dollars !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Une escroquerie plutôt qu’un piratage ?

Comme le rapporte notamment le média Moneyweb, les deux principaux responsables de la crypto-bourse sud-africaine Africrypt ont subitement disparu des radars, alors qu’ils avaient prétendu que leur plateforme s’était faite « pirater » le 13 avril dernier.

Un total complètement fou de plus de 69 000 bitcoins qui représentait à l’époque 3,6 milliards de dollars – avait été extirpé des wallets d’Africrypt vers une destination inconnue.

Exploitée depuis 2019 par les frères Ameer et Raees Cajeequi sont donc aujourd’hui en fuite – la crypto-bourse aurait donc plutôt été victime d’un bon vieux et sale exit scam, plutôt que d’un piratage de haute volée.

Le cabinet d'avocats sud-africain Hanekom Attorneys, en charge l'affaire au nom des utilisateurs lésés, explique que l’affaire sentait mauvais dès l’annonce d’avril :

« Nous avons immédiatement eu des soupçons, car l'annonce [du 13 avril] implorait les investisseurs de ne pas entreprendre d'action en justice (…) les employés d'Africrypt ont étrangement perdu leur accès sept jours avant le prétendu piratage ».

Pour attirer leurs victimes, les deux frères promettaient des rendements invraisemblables allant jusqu’à 10% par jour !

Les bitcoins dérobés ont depuis été fragmentés en plus petites parts et mélangés via différents services de mixers, rendant leur traçage très difficile.

Si l’exit-scam est avéré, ce nouveau scandale éclipsera assez largement celui de Mirror Trading International (MTI) en Afrique du Sud l’an dernier, puisque les sommes extorquées ici sont 3 fois supérieures aux 23 000 BTC du Ponzi MTI. Encore une fois, des promesses de rendements totalement irréalistes sont… justement irréelles, et croire en des annonces de 10% par jour ne peut que finir mal !

Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Bon sens paysan dit :

    Ça donne pas vraiment de s ‘y intéresser…Quels gogos…10 % par jour…Bien fait pour eux…

  2. Pythagore dit :

    Ponzi system j’arrive pas à comprendre comment peut on proposer un ROI à 10% par jours dans un marché spéculatif, et surtout sur un actif non stable, comme ci je vous dis donnez moi 10 euro chaque jours je vous donnerai 1 euro de gain le 5 ème jours ni vous, ni votre gain, j’en ai assez donné 5 euros hhhhhhhh

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER