Jack Dorsey ne veut pas d’un Twittercoin, puisqu’il a déjà Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Jack Dorsey, le CEO de Twitter, continue d’évangéliser en faveur de la cryptomonnaie reine Bitcoin. Dans des interviews récentes, il a tenu le même discours auquel il a habitué la cryptosphère, expliquant en quoi son entreprise Square travaillait dans le sens d’une adoption vaste de Bitcoin. A ses yeux, beaucoup de choses pourraient changer si cette adoption venait à se réaliser.

Bitcoin, quand décentralisation rime avec neutralité

Lors d’interviews croisées avec plusieurs médias australiens, Jack Dorsey s’est notamment exprimé sur la problématique des monnaies privées de grands groupes technologiques. Si certaines figures de la cryptosphère, comme les frères Winklevoss, sont persuadées que tous finiront avec leur cryptomonnaie propriétaire, M. Dorsey compte bien faire mentir ce pronostic.

Il a expliqué ne pas être intéressé par la création d’une cryptomonnaie made in Twitter, comme envisage de le faire son homologue Facebook avec le Libra.

« Je pense que les standards ouverts d’internet servent mieux les utilisateurs que ceux contrôlés ou créés par des entreprises privées », a-t-il déclaré en Australie lors d’une campagne de promotion pour Square.

Et ce n’est pas nouveau, Jack Dorsey est un Bitcoiner dans l’âme. Ce dernier a de nombreuses fois manifesté son intérêt pour la monnaie souveraine, allant jusqu’à la qualifier de « future monnaie de l’Internet » en février 2019 à l’occasion d’un épisode de podcast avec Joe Rogan.

Lors de son voyage promotionnel en Australie, il a réaffirmé ses convictions pour le moins audacieuses :

« Je pense que c’est le meilleur choix : Bitcoin est le plus résistant et l’a montré en étant toujours debout depuis dix ans, c’est une réelle marque, et sa robustesse est testée en continu par les meilleurs développeurs. Quand je regarde le paysage cryptomonétaire à la recherche de la monnaie native d’internet, il n’y a que Bitcoin qui me semble pouvoir tenir ce rôle. »

Mais M. Dorsey a également abordé les différents problèmes qui – selon lui – entravent l’adoption plus généralisée de Bitcoin, l’empêchant d’être actuellement une monnaie pleinement fonctionnelle. Il estime notamment que les variations folles de son cours cantonnent pour l’instant Bitcoin au statut de réserve de valeur.

Pour autant, il s’est laissé aller à des remarques pour le moins peu amènes envers le système financier actuel : selon lui, « il n’y a pas une seule personne sur cette planète qui comprenne l’économie mondialisée ».

Square en mutation

Jack Dorsey ne fait cependant pas ces remarques sans avoir de solution en tête. C’est grâce à sa société Square, spécialisé dans les paiements en ligne que des solutions pourraient émerger.

Si la division crypto de Square – Square Crypto – oeuvre déjà au recrutement de développeurs open source devant se consacrer à Bitcoin, M. Dorsey a également mentionné que les secteurs d’activité de sa société viendraient à se diversifier foncièrement dans un futur proche : le patron de Twitter considère ainsi que Square pourrait plus tard « produire du hardware dédié à la crypto, s’orienter vers des services d’analyse, offrir des prêts ou encore développer des solutions de gestion salariale ».

Quoi qu’il en soit, il apparaît clairement aux travers des différentes initiatives de Jack Dorsey qu’il ne perd pas de vue son objectif : faire à terme de Bitcoin la seule et unique monnaie du cyberespace.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar