Edward Snowden a une conviction sur l’inventeur de Bitcoin – Qui (n’)est (pas) Satoshi ?

Faketoshi se met aux insultes – Le lanceur d’alerte Edward Snowden a lui-même participé à la création d’une crypto : Zcash (ZEC). Il est donc bien placé pour avoir une intuition sur la personnalité de Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin (BTC). Même si, comme nous tous, Snowden ne sait pas qui est Satoshi, il est en revanche absolument sûr de qui il n’est pas : Craig S. Wright (CSW).

Edward Snowden célèbre Bitcoin, Craig Wright vient l’insulter

Tout est parti de la simple et heureuse fête du 14ᵉ anniversaire du White Paper de Bitcoin par Edward Snowden, sur son compte Twitter. Ce livre blanc de l’ancêtre de toutes les cryptomonnaies a, en effet, été publié pour la première fois le 31 octobre 2008, par le toujours anonyme et inconnu Satoshi Nakamoto.

Cela aurait très bien pu en rester à cette petite célébration, mais Craig Wrightprincipal soutien du projet BSV (un fork de Bitcoin Cash) – est venu insulter Edward Snowden en réponse à son tweet.

Edward Snowden : « Il y a 14 ans aujourd’hui, et pourtant Satoshi reste anonyme. Remarquable. »
Craig Wright : « Je n’ai jamais été anonyme, espèce d’ordure de traître. »

Entre deux harcèlements procéduriers, Craig Wright prend le temps de venir injurier Edward Snowden.
Compte Twitter @Snowden

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien commercial) <<

Pensez-vous que l’inventeur de Bitcoin pourrait traiter Snowden « d’ordure de traître » ?

Satoshi Nakamoto est empreint de la philosophie anarcho-libertarienne du mouvement Cypherpunk, qui a précédé (et conduit) à l’avènement de Bitcoin. Il serait sans doute un soutien de lanceurs d’alerte comme Julian Assange ou Edward Snowden, qui dénoncent des crimes d’État (en l’occurrence, des USA).

Mais, alors qu’on ne lui a rien demandé, CSW débarque et injure « d’ordure de traître » Snowden. Un homme qui a sacrifié sa vie et a dû s’exiler pour dénoncer les ignobles agissements d’hypersurveillance globale de la NSA ?

Même s’il n’aurait même pas dû s’abaisser à répondre, Snowden a clairement expliqué au perturbateur malpoli qu’il ne croyait pas une seule seconde que Craig Wright soit Satoshi :

« (…) Rappelez-vous il y a deux semaines quand la Cour [de justice d’Oslo (Norvège)] a affirmé que Hodlonaut vous traitant « d’escroc pathétique », de « cringe », de « clairement malade mental » et (à plusieurs reprises) de « fraudeur » était acceptable [pour la justice (pas de diffamation)] ? Et vous a ordonné de payer 348 257 dollars [de dédommagements à Hodlonaut] ? (…) »

Edward Snowden renvoie CSW dans ses cordes.
Compte Twitter @Snowden

Edward Snowden fait ainsi référence au très récent procès gagné par Hodlonaut. Ce dernier avait été violemment harcelé (notamment judiciairement) par Craig Wright pour l’avoir traité de « menteur ». Et autres qualificatifs cités ci-dessus. Celui qu’on appelle « Faketoshi » (le faux Satoshi) n’aura jamais aussi bien porté son surnom. Snowden clôt d’ailleurs la discussion en disant simplement : « Ce mec n’est même pas capable de frauder correctement. S’en est juste gênant. ». En effet, CSW ne s’est « révélé » (sans preuves) qu’en 2016, il serait donc rester anonyme 8 ans !

Qu’importe l’identité de Satoshi Nakamoto, ce qui compte, c’est Bitcoin. Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour