Julian Assange bientôt extradé aux USA ? La justice britannique ouvre la porte au scandale

Une insulte à la liberté d’informer – Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, est emprisonné en Angleterre depuis son expulsion forcée de l’ambassade d’Équateur, le 11 avril 2019. Alors que la demande d’extradition demandée par les États-Unis avait été rejetée dans un premier jugement, elle a désormais été validée en appel. Retour sur ce scandale absolu.

Le journaliste de WikiLeaks persécuté pour ses révélations sur les exactions US

Depuis que les lanceurs d’alerte de WikiLeaks ont dévoilé des vidéos montrant clairement les crimes de guerre de l’armée américaine, les États-Unis demandent la peau de Julian Assange.

D’abord réfugié, mais cloîtré, pendant plusieurs années au sein de l’ambassade d’Équateur au Royaume-Uni, le fondateur de WikiLeaks en a été violemment expulsé en avril 2019, suite à un changement de régime favorable aux USA.

Comme nous le rappelle le journal L’Express, Julian Assage est emprisonné depuis dans une prison de haute sécurité britannique. Il y a un peu moins d’un an, le 4 janvier 2021, les choses semblaient pourtant être sur le point de s’améliorer pour le lanceur d’alerte. En effet, la demande d’extradition des États-Unis avait été rejetée en première instance, notamment grâce aux dons en bitcoins (BTC) pour aider à assurer sa défense.

>> Achetez vos bitcoins sur ZENGO, et profitez de 25 $ des cashback en bitcoin, pour 250 $ d’achat en cryptos. Téléchargez l’application et renseignez le code ZENGOJDC à l’inscription <<

Un acharnement sur Assange qui va encore s’éterniser pendant des mois

Avec l’abandon total des accusations venant de Suède, une libération sous caution de Julian Assange avait pourtant été demandée par ses avocats dans la foulée.

Mais 11 mois plus tard, une bien triste nouvelle vient de tomber ce 10 décembre 2021 : l’appel des États-Unis (pour contester le refus d’extradition) a été validé par la justice britannique.

La demande d’extradition du lanceur d’alerte devra donc de nouveau être jugée. Dans l’éventualité catastrophique où ce second procès validerait l’extradition aux USA – où Assange risque jusqu’à la peine de mort, il pourra encore en appeler à la raison auprès de la Cour suprême du Royaume-Uni.

« L’extradition de Julian Assange est demandée pour des révélations telles que le #CollateralMurder (meurtre collatéral) de civils, dont des enfants et deux journalistes de Reuters, abattus par les États-Unis en Irak, et pour lesquels [les USA] ont tenté d’échapper à toute responsabilité. »

WikiLeaks dénonce l'injustice de l'extradition de Julian Assange
Compte Twitter @wikileaks

Julian Assange va encore devoir croupir dans les geôles anglaises, avec un sort futur plus qu’incertain pour l’instant. Le combat pour sa libération continue donc et, pour rappel, en plus des contributions en bitcoins pour sa défense, des dons auprès de WikiLeaks sont également possibles avec le Lightning Network.

Et si vous deveniez plus riche de 25$ en bitcoins en un instant ? En téléchargeant l’application ZENGO et en renseignant le code ZENGOJDC au moment de votre inscription vous profiterez d’une offre exclusive (en contrepartie de 250$ d’achat en crypto, lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour