Circle veut s’installer en France avec ses stablecoins (USDC, EUROC)

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Bienvenue à Paname ! – Malgré les récentes inquiétudes sur son stablecoin USDCsuite à la faillite de la Silicon Valley Bank (SVB) – l’entreprise Circle garde son cap et compte bien continuer de se développer. En l’occurrence, c’est en France que la crypto-entreprise américaine compte s’établir. Circle vient, en effet, de demander un enregistrement PSAN (Prestataire de service sur actifs numériques) dans l’Hexagone.

L’émetteur des stablecoins USDC et EUROC bientôt en France ?

Malgré le dur ricochet qu’a provoqué la chute de la Silicon Valley Bank contre son stablecoin, Circle est toujours l’émetteur du deuxième plus valorisé des stablecoins du dollar, l’USDC, avec plus de 35 milliards de dollars de valorisation totale au moment d’écrire ces lignes.

Présent à la Paris Blockchain Week, la crypto-société avait une bonne raison supplémentaire d’y être présente. En effet, comme le rapporte notamment The Block, le CEO de Circle, Jeremy Allaire, vient d’y annoncer leur volonté de s’enregistrer come Prestataire de service sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Si cette (longue et contraignante) procédure d’enregistrement PSAN n’est pas encore arrivée à son terme, on apprend également que Circle a demandé un agrément en qualité d’établissement émetteur de monnaie électronique. Il faut en effet rappeler que le groupe est l’émetteur de son stablecoin du dollar US évoqué plus haut (l’USDC), mais aussi d’un stablecoin de l’euro, appelé EUROC (lancé en juin 2022).

Jeremy Allaire appelle de ses vœux une « croissance en Europe » de Circle

La société Circle, basée à Boston, semble vouloir faire de son enregistrement auprès de l’AMF française une première marche vers une expansion européenne de ses activités. Cet enregistrement permettrait, dans un premier temps, d’éclaircir tout flou réglementaire sur son offre de stablecoins aux résidents français.

« Nous sommes ravis de donner un coup d’accélérateur à notre stratégie de croissance en Europe avec cette demande. »

Jeremy Allaire, co-fondateur et CEO de Circle

Coup de chance pour Circle, l’entreprise échappe de peu au durcissement des conditions d’enregistrement en tant que Prestataire de service sur actifs numériques. Ces nouvelles contraintes ne s’appliqueront qu’aux nouveaux postulants à partir de juillet 2023. Et heureusement, également, que l’agrément PSAN n’est pas devenu obligatoire. Car absolument aucun acteur crypto n’a réussi pour l’instant à obtenir cet inatteignable sésame.

Le temps de la régulation est venu, et avec lui celui de l’incertitude. N’attendez plus pour préparer l’avenir.Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour