Chute de Bitcoin : les mineurs de BTC contraints de vendre

Personne n’est épargné – Après un cycle haussier dépassant toutes les espérances, le marché crypto est dans une tendance baissière depuis novembre 2021. Une période plutôt triste pour toutes les personnes et entités exposées à Bitcoin et aux actifs cryptos. Baleines, capital-risqueurs, plateformes de prêt, particuliers… même les mineurs de cryptomonnaies ressentent l’onde de choc.

Les mineurs doivent se séparer de leurs précieux BTC

Les conditions de marché actuelles sont difficiles pour tous ses acteurs. Du plus petit au plus gros. Lorsqu’on voit les déboires successifs de Terra Luna, Celsius, 3AC, et désormais BlockFi cela nous rappelle au devoir de protection de notre capital. Parmi les perdants de demain se trouvent les gagnants d’hier…

Bercés par la théorie du « Super Cycle » certains mineurs ont eu la main lourde lorsqu’il s’est agi de contracter des prêts. En effet, ceux qui ont tablé sur un Bitcoin à 100 000 dollars fin 2021 ont passé un hiver morose. Celui-ci ne semble pas tout à fait terminé.

Mineurs privés comme publics (cotés en bourses) se retrouvent dans une position financière délicate. Les mieux établis et les plus anciens devraient s’en sortir, tandis que les jeunes entreprises de minage (surtout celles financées à 100% par le crédit) vivent des moments difficiles. Le prix du bitcoin est revenu dans une zone correspondant à son prix de production, coup dur pour les crypto-mineurs.

Le PDG de Blockfusion Alex Martini le concède, l’entreprise a dû se séparer d’une partie de sa production de bitcoins pour maintenir l’activité à flot, « c’était douloureux mais nécessaire ». Blockfusion a vendu pour plusieurs millions de dollars en BTC. Il prévient également que si le marché ne se retourne pas dans les mois à venir, il sera contraint de vendre de nouveau pour renflouer sa trésorerie.

>> Le Bitcoin fluctue, c’est aussi pour ça qu’on l’aime ! Embarquez sur la plateforme de référence FTX (lien affilié) <<

Le minage crypto, une activité complexe

Miner des cryptomonnaies (de façon industrielle) ressemble à un numéro d’équilibriste. En effet il faut contrôler son coût énergétique, posséder le bon matériel et en assurer la maintenance. Il faut également que la volatilité du marché soit de son côté. Sans parler du contexte politique local autour des installations minières, qui peut arrêter votre activité du jour au lendemain.

D’après des données compilées par B. Riley Financial, les mineurs de BTC cotés en bourse ont emprunté 2,16 milliards de dollars lors dernier cycle. Bitfarms a lui seul a annoncé avoir contracté un prêt de l’ordre de 37 millions de dollars. En ajoutant les emprunts des mineurs privés également, la note globale est estimée entre 3 et 4 milliards.

Une activité lucrative pour les créanciers (si l’emprunteur ne fait pas défaut). Le taux d’intérêt observé ces deux dernières années pour financer des machines de minage est astronomique : entre 10 et 19% d’après CoinDesk qui compile des données de la SEC. Face à des échéances impossibles à honorer, certains mineurs n’ont pas eu le choix.

Bitcoin : pas toujours facile à HODL

En attendant que les prochaines semaines nous apportent plus d’éléments concrets, certaines métriques on-chain pointent vers une vente extra-ordinaire de bitcoins. L’analyste Julio Moreno l’affirme suite à ses observations, selon lui « nous sommes dans une phase de capitulation des mineurs. »

Analyse de Pression vendeuse des mineurs de BTC par Julio Moreno, CryptoQuant.
Pression vendeuse des mineurs de BTC. Source

Le dernier pic bleu sur le graphique représente une forte pression vendeuse alors qu’une partie des mineurs n’est plus en profit. Ils vendent à perte pour éponger leurs dettes ou sauver leur activité rapidement. Historiquement, ce genre de mouvement a coïncidé avec des points bas de marché.

Attention toutefois, car les performances passées ne préjugent en rien des performances futures !

Les premiers sont les derniers. Les premiers à mettre la main sur les précieux bitcoins sont généralement « les derniers à capituler ». L’abandon ou la faillite de certain (en plus de ravir la concurrence qui a survécu) peut signaler le point de « souffrance maximale » (max pain) supportable. Passé ce point, ils doivent vendre bitcoins et matériels tandis que les survivants préparent le prochain cycle haussier…

Les mineurs capitulent.. Est-ce une raison pour perdre confiance en l’avenir du Bitcoin ? Profitez plutôt des conditions actuelles du marché pour remplir votre wallet à moindre coût ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. De plus, vous bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Jeff Makvs

Enfant d’internet, j’essaie de me coucher chaque soir moins bête que la veille, notamment en observant la blockchain et ses acteurs. Je me réjouis de partager mes découvertes dans cet écosystème fascinant et avant-gardiste dès que j’en ai l’occasion : avant j’écrivais dans mon journal, maintenant j’écris dans le vôtre !

Recevez un condensé d'information chaque jour