Chine : la Zone Economique Spéciale de Shenzhen désignée pour des expérimentations cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

A l’occasion d’un Comité Central du Parti Communiste, Pékin a fait savoir que la Zone Economique Spéciale de Shenzhen serait utilisée pour des expérimentations concernant la cryptomonnaie de Banque Centrale chinoise (PBOC) dont elle vient d’annoncer la finalisation.

Le pays démontre une fois encore à quel point le sujet est jugé d’importance par l’exécutif chinois, soucieux de ne pas être dépassé sur le sujet par des projets comme la Libra de Facebook.

Promouvoir l’écosystème monétaire chinois

C’est le 18 août que le Comité Central du PCC a, entres autres décisions, fait savoir que la Zone Economique Spéciale de Shenzhen serait mise à profit afin d’y expérimenter des “applications innovantes” mais également mener des recherches sur la monnaie numérique et les moyens de paiements mobiles dans leur globalité.

« Le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil d’État soutiendront Shenzhen dans la mise en place d’une zone pilote de démonstration du socialisme à prédominance chinoise. Pour ce faire, des applications innovantes telles que la recherche sur la monnaie numérique et le paiement mobile à Shenzhen seront soutenus. » Communiqué officiel.

Selon les éléments communiqués suite au Comité, il apparaît que Pékin souhaite ce faisant progresser sur le sujet des paiements transfrontaliers en particulier avec Macao et Hong-Kong, et plus généralement « dans le contexte de la reconnaissance internationale du Yuan ». 

Tambours battants

Cette information, somme toute mineure, se doit d’être intégrée à un motif plus large démontrant à quel point Pékin semble avoir décidé de se positionner en leader sur le sujet des monnaies numériques. A minima, la Chine compte bien ainsi ne pas se laisser distancer par le projet Libra de Facebook, derrière lequel l’Empire du Milieu perçoit la main invisible de l’impérialisme américain.

Dans ce contexte, on apprenait ainsi il y a peine quelques jours que Pékin avait pour ainsi dire finalisé sa cryptomonnaie de banque centrale (Central Bank Digital Currency – CBDC), présentée comme non-exclusivement construite sur la blockchain, en raison de l’énorme quantité de transactions qu’elle sera amenée à supporter.

Évoquant cette devise, Mu Changchun, directeur adjoint de la Division des paiements et du règlement de la People’s Bank of China (PBOC), déclarait notamment que « [la] cryptomonnaie centrale [chinoise] est prête ». Il expliquait aussi que son pays travaillait sur le sujet depuis 2014, avec un projet fonctionnant sur plusieurs niveaux, mêlant Banque centrale et Banques de détail chinoises. 

En dépit de son intérêt supposé pour les soubassements technologiques des cryptomonnaies et son projet de monnaie numérique souveraine, on rappellera que la Chine garde une attitude pour le moins contrastée envers Bitcoin et les cryptomonnaies en général. 

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar