Chainalysis lance un dispositif d’alerte en temps réel sur les transactions crypto

Trading du CoinTrading du Coin

Pour ceux qui douteraient que nous sommes entrés de plain-pied dans l’aire de la régulation et de la domestication de l’espace crypto, voici une initiative qui devrait achever de vous convaincre : Chainalysis annonce le lancement d’un dispositif d’alerte en temps réel sur les transactions d’une quinzaine de cryptomonnaies.

Ce dispositif vise à compléter le KYT (« Know Your Transactions ») mis en place par l’entreprise, permettant de s’attacher un peu plus encore la bienveillance des régulateurs.

KYT is watching you

La société Chainalysis s’est faite connaître pour ses services d’analyse des principales blockchains, et notamment du suivi des transactions qui s’y opèrent. Un de ses produits phares, le KYT (pour Know Your Transactions) a été lancé en avril 2018, après une solide levée de fonds de 16 millions de dollars. Le principe : créer et commercialiser des outils permettant d’auditer les blockchains majeures, afin de braquer un puissant projecteur sur le moindre recoin sombre de celles-ci.

Parmi les clients de Chainalysis, l’on retrouve des grandes entreprises, des plateformes de change (comme Binance), des établissements financiers, et même des gouvernements. En ces temps où les Etats cherchent à domestiquer les utilisations des cryptomonnaies, nul doute que le carnet de commandes de Chainalysis est bien garni. Les prises de position récentes de la BCE et sa volonté affichée de tracer les flux on-chain mais également off-chain en sont une illustration très parlante de cette vigilance générale, quand bien même Chainalysis n’était alors pas cité.

Dans une course à l’armement sans fin voyant se confronter la recherche de l’anonymat de nombreux utilisateurs à la volonté d’ultra-traçabilité des institutions, l’entreprise américaine vient de sortir l’artillerie lourde : un dispositif d’alerte visant à signaler en temps réel les transactions douteuses, applicable à 15 cryptodevises.

Une API dédiée

C’est par le biais d’une API développée spécifiquement que les clients de l’entreprise seront dorénavant en mesure de recevoir des alertes classifiées de « sévère » à « faible » selon l’amplitude des mouvements douteux sur une blockchain donnée. Les 15 principales devises sont Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Litecoin, Tether, DAI, Maker et quelques jetons ERC-20.

Nul doute que ce genre d’informations pourrait intéresser fortement notre Ministère de l’Intérieur français, justement – et c’est heureuxtrès exactement en recherche d’outils de ce type.

 « Alors que les législateurs et les régulateurs concentrent leur attention sur l’industrie, il est plus crucial que jamais que les entreprises œuvrant dans le domaine de la cryptomonnaie fassent preuve des meilleures pratiques de conformité. Chaque minute compte lorsqu’il s’agit de fonds piratés, de marchés sur le darknet et autres activités illicites ». John Dempsey, Vice-Président Produit de Chainalysis

Cette nouvelle offre de service garnit un peu plus encore l’arsenal de surveillance des transactions crypto. Si les utilisateurs les plus avertis et allergiques à la chose continueront de se tourner vers des monnaies à visée anonymisante réputées intraçables, ou des services de mixers de transactions, nul doute qu’un pas de plus est franchi vers une conformité de plus en plus similaire à celle qui s’applique aux banques traditionnelles. Une manière indirecte d’inciter par la compétition des développeurs de telles solutions déjà motivés ?

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar