Adoption de Bitcoin : le BTC, bientôt monnaie légale au Nigéria ?

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Bitcoin, de banni à chéri ? – Et si l’Afrique devenait LE continent de Bitcoin ? Si elle ne l’est pas déjà, d’ailleurs. Le Nigéria semble finalement tendre dans cette direction, après avoir pourtant banni le Bitcoin plus tôt dans l’année. Devant leur incapacité à démocratiser leur MNBC, le e-naira, le Bitcoin ne serait-il pas finalement l’alternative parfaite ?

Outil par excellence de bancarisation, le Bitcoin intervient déjà de plus en plus fréquemment comme système de rémittence. C’est-à-dire de transfert de valeur entre les expatriés et leur famille restée au pays. En effet, comparé aux systèmes traditionnels, il n’y a pas photo. Typiquement, les transferts sont instantanés au lieu de prendre une semaine. De plus, cela évite les frais exorbitants prélevés par les intermédiaires comme Western Union.

Désormais, cela pourrait même être encore plus facile pour les Nigérians. En effet, Punch, un journal local, vient de rapporter une annonce fracassante du président du comité de la chambre des représentants sur le marché des capitaux, Babangida Ibrahim. La motion viendrait modifier la loi de 2007 sur les investissements et les valeurs mobilières de manière à reconnaitre légal le Bitcoin pour les investissements de toute sorte.

Bitcoin, l'alternative des Nigériens bientôt rendu légal par un amendement de la loi nigérienne ?
Le Nigéria, prêt à rendre Bitcoin légal ?

Alors que le Nigéria tente désormais de faire disparaitre le cash pour mettre en avant son e-naira, l’ère du tout numérique semble être là. Et le bitcoin pourrait finalement y avoir sa place. La loi à l’étude pourrait en effet autoriser l’utilisation des cryptomonnaies partout dans le pays. L’objectif est aussi d’établir enfin une régulation pour ces nouveaux ovnis monétaires en réformant les marchés des capitaux.

>> Vous voulez garder vos bitcoins à l’abri ? Choisissez un portefeuille ledger (lien commercial) <<

Le Nigéria, moteur du développement crypto en Afrique ?

« Nous avons besoin d’un marché efficace et dynamique au Nigéria. Pour se faire, nous devons mettre à jour nos pratiques. […] [Les cryptomonnaies] n’ont pas de frontières. Vous pouvez rester au Nigeria et investir aux US, au Canada, n’importe où. »

Babangida Ibrahim, président du comité sur la régulation du marché des capitaux

Ibrahim rappelle que lorsque les cryptomonnaies ont été interdites au Nigéria, ils se sont rendus compte qu’une majorité des utilisateurs de Bitcoin ne possédaient en réalité aucun compte bancaire. Ils n’étaient donc même pas sous la juridiction de la Banque Centrale du Nigéria (CBN). Bitcoin était banni mais néanmoins utilisé par plus de 30 % de la population. La position de Nigéria concernant les cryptomonnaies, et Bitcoin plus particulièrement, a toujours été ambiguë.

« Comme ils n’utilisent pas de compte bancaire, il n’y a aucun moyen de vérifier leurs activités. Ce n’est pas que leur activité est illégale, mais tout simplement qu’il n’existe pas de régulation pour ce type de pratiques. »

L’objectif de cette nouvelle loi est clair, débuter une régulation du marché des capitaux au Nigéria, incluant les produits dérivés, les matières premières et bien sûr les cryptomonnaies. Afin d’éclaircir la position des cryptos au sein des marchés financiers nigérians.

« Il ne s’agit pas de lever l’interdiction [du ban de Bitcoin] mais d’examiner la légalité. »

En Afrique, beaucoup de Nigérians ne disposent pas de compte bancaire car leurs revenus n’intéressent tout simplement pas les banques. Bitcoin leur offre un moyen d’accès incensurable à l’épargne et au transfert d’argent. La légalisation par un pays d’Afrique pourrait être le moteur d’un élan d’adoption en plein cœur de l’Afrique. Néanmoins, la route sera encore longue car le Nigéria parait plutôt vouloir reprendre le contrôle d’un pouvoir monétaire qui semble peu à peu lui échapper à cause de Bitcoin.

En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

Benjamin L.

Issu d’une formation d’ingénieur, j’ai découvert le monde des cryptomonnaies en 2020. Je me suis rapidement passionné pour cet univers en pleine expansion au sein duquel se développent les innovations de demain. J’espère, au travers de mes articles, entraîner le plus grand nombre dans cette fabuleuse aventure.

Recevez un condensé d'information chaque jour