Goldman Sachs

Bitcoin : la banque qui dirige le monde s’attaque aux cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Un document qui fuite, un tweet viral, il n’en fallait pas plus pour déchaîner la cryptosphère et relancer les débats sur l’utilité de Bitcoin. 

Les banques d’investissement ont définitivement un problème avec les actifs numériques décentralisés !

C’est aujourd’hui Goldman Sachs, piégée par l’un de ses clients, qui a pu constater à son grand désarroi l’intronisation publique de sa “Vision générale de l’Economie Américaine & implications des réglementations en place sur l’inflation, l’or et Bitcoin”.

Veuillez comprendre que cette banque qui vous veut du bien est sûrement vexée de voir un actif aussi inutile que Bitcoin atteindre les 113 milliards de dollars de capitalisation.

Après le regain d’intérêt suscité par le halving et le séisme qu’a provoqué Paul Tudor Jones, qui considère Bitcoin comme “le cheval de course le plus performant de cette prochaine décennie”, il fallait bien une riposte pour endiguer la popularité d’un actif qui, bien que superflu, provoque les sueurs froides de nos amis du vieux monde.

Goldman Sachs - Présentation du 27 mai 2020
Goldman Sachs – Présentation du 27 mai 2020

Amis francophones, voici la traduction de cette missive, qui a provoqué l’amusement de la cryptosphère :

” Les cryptomonnaies, Bitcoin inclus, ne sont pas une classe d’actifs :

  • Elles ne génèrent pas de cashflow comme les obligations ;
  • Elles ne génèrent pas de plus-value via l’exposition à la croissance mondiale ;
  • Elles ne prodiguent pas les bénéfices de la diversification étant donné leurs natures instables ;
  • Elles ne sont pas un rempart contre la volatilité, en considérant une volatilité propre de 76%  (le 12 mars 2020, le prix de Bitcoin a chuté de 37% en un jour) ;
  • Elles ne montrent aucune preuve de protection contre l’inflation ;
  • Nous estimons qu’un actif financier dont la valorisation repose sur l’unique fait qu’un autre individu soit prêt à le payer plus cher n’est pas digne de nos clients ;
  • Malgré l’intérêt probable des hedge funds, causé par la volatilité de ces actifs, nous considérons cet investissement comme irrationnel.”

Nous avons connu de meilleurs moments pour s’exposer à la croissance mondiale.

Les réactions ne se sont pas faites attendre :

“Goldman Sachs : nous ne recommandons pas Bitcoin sur des bases stratégiques et tactiques pour nos clients, au sein de leurs portfolios d’investissements.

Google Translate : nous ne voulons pas que nos clients achètent Bitcoin et qu’ils réalisent qu’ils n’ont plus besoin de nous”

Au Journal Du Coin, nous avons aussi beaucoup ri et sommes à deux doigts de mettre la clef sous la porte. Effectivement, la menace Goldman a fait l’effet d’une bombe au sein de la rédaction. Les débats de type “Madoff est-il Satoshi ?” où “Pétrole : investissement 2.0 ?” ont divisé l’équipe.

Trêve de plaisanterie, l’attention que suscite Bitcoin dans le milieu institutionnel est assez révélatrice de la demande grandissante pour un actif décentralisé, décorrélé des normes en vigueur depuis des siècles. Même si la capacité de Bitcoin à offrir une alternative crédible n’est toujours pas actée, il semblerait que le gotha de la finance prépare ses valises.

Illustration : Samuel Borges/Shutterstock.com

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Josselin A.
Finance décentralisée, Souveraineté monétaire, Géopolitique. Twitter: @SweetGold9

19 Commentaires

  1. Bonjour,
    Vous êtes bien cynique (et pas que dans cet article, vous paraissait parfois jusqu’au boutiste et je pense que cela ne rends pas service aux Crypto de publier tous les deux jours les prévisions d’illuminés) mais c’est votre ligne éditoriale …

    Concernant cet article, pourquoi ne pas avoir choisi de répondre aux arguments plutôt que “cela fait bien rire”. D’ailleurs, pourquoi aurait-il forcément tort et vous raison ?

    Cela manque d’arguments et d’analyse, c’est dommage pour un site dans lequel le mot “journal” apparaît.

    Bien cordialement,

  2. | l’attention que suscite Bitcoin dans le milieu institutionnel est assez révélatrice de la demande grandissante pour un actif décentralisé, décorrélé des normes en vigueur depuis des siècles

    C’est drôle comme les bonnes nouvelles tombent TOUJOURS à des niveaux de prix flirtant avec des « zones » de résistance… On dirait que les bonnes nouvelles veulent nous faire acheter justement là où il ne faudrait pas acheter. Ou bien, pourquoi les bonnes nouvelles ne sortent jamais lorsque le prix atteint un niveau support ? Ce serait plus logique pourtant…

  3. Bon sérieusement. Ça fait longtemps que j’ai Le Bitcoin dans un coin de ma tête et j’ai franchi le pas, quand il était au plus bas en Mars 2020… Pas pour faire de l’argent dessus mais bel et bien parce qu’une monnaie ” libre ” valait le coup qu’on lui donne un coup de main quand elle était au fond du seau… Bref, Bitcoin c’est pas un investissement, c’est avant tout une philosophie de vie… Nos chers banquiers n’ont juste pas la même conception de la liberté.

    Ps : j’adore vos articles !!!

  4. Je pense que sur une chaîne tel que celui ci, le journal du coin, nous autre pro crypto, je pense qu’il n’est pas nécessaire pour la communauté de contre argumenter les arguments de Goldman…, Je n’ai pas besoin de contre arguments pour adopter ou pas la crypto… Je n’ai pas besoin de contre arguments détaillé parce qu’il est une évidence pour la communauté que tous ce qui est dit par ces banquiers ne soient pas cohérent et justifier… Laissons cette vieille génération penser ce qu’il pense… Les generations finissent toujours par s’éteindre qu’on le veut ou non, laissant ainsi place à ce qui advient l’évolutions des ères nouvelle
    La sphère crypto C’est une philosophie, c’est un sentiments, c’est un autre paragdime et bien une réalité que personne ne retirera à moin de couper la source de l’internet…

    • Votre commentaire me.parait plutôt inquiétant à plus d’un titre. Il fait passer la communauté bitcoin pour une sorte de secte dont la croyance se justifie à elle seule. Bitcoin est loin d’être idéal, car aucun contrôle par l’humanité n’est possible (tout juste un droit de regard) et l’ensemble de son fonctionnement est dicté par des règles strictes, implacables, inhumaines… Dans l’hypothèse où BTC serait la monnaie courante, qu’adviendra-t-il de quelqu’un qui n’aurait pas investi à temps ? Il se retrouverait dans une misère totale, et totalement injuste face à quelqu’un qui aurait juste 1 BTC ? Comment un état pourrait donner des allocations ou aider les plus démunis sans faire appel à la dette (que personne n’est sensé rembourser en fait…) ou à l’inflation (qui peine à exister malgré la planche a billets) Je pense, en lisant les commentaires et les articles sur BTC que la communauté BTC est surtout une communauté dont l’objectif principal est de se faire des $$$, en prétextant une approche idéaliste, et en oubliant tous les problèmes de BTC, notamment écologiques et humains.

  5. Les banquiers ne sont pas les.seuls inquiets de perdre certaines prérogatives…les états aussi…
    Je soutiens le.bitcoin et j’en ai … Je trouve que cette monnaie est plein d’avantages… Et de possibilités insoupçonnées… Comme dab pour les bonnes idées …ça démarre par quelque chose et ça finira … beaucoup plus loin

  6. Il faut bien quelque chose…ils jouent un peu trop avec notre argent et nous on n a le droit de faire ce que nous voulons…c est le problème pour eux d aimer jouer avec nos villes ..ils deviennent nerveux de ne pouvoir tout contrôler…

    • Bonjour,

      Je pense que vous avez énormément de ressources sur le site facilitant la compréhension des crypto monnaies.
      On ne peut pas écrire 24/24 sur des thématiques qui combleraient uniquement l’intérêt des néophytes, que faites vous de nos lecteurs les plus initiés ?

      Sachez que la communauté est toujours prête à répondre à vos questions et vous épauler dans votre apprentissage, n’hésitez pas à me contacter sur Twitter si vous avez la moindre interrogation, je me ferai un plaisir de répondre.

  7. Lorsqu’on parle de la capitalisation du BTC, il serait bon d’enlever tous les BTC qui n’ont pas bougé depuis des années, quasiment depuis sa création, car beaucoup de ces coins sont définitivement perdus, achetés pour tester ou commander une pizza, puis oubliés avec leur clé dans quelque ordinateur réinitialisé ou HS. Enfin, l’élan pour le BTC n’est pas aussi idéaliste qu’il y paraît, les mineurs minent pour les $$$, les traders tablent sur la volatilité pour faire des $$$, les société d’échange font des $$$ et tant que tout le monde croit en l’idéal ça tient… Mais l’idéal est bien loin…

  8. Pour résumer BTC :
    1) BTC n’est finalement, même aujourd’hui connu que par quelques Geek aux idéaux très flous qui entretiennent sa valeur intrinsèquement nulle grâce à des articles comme ceux-ci, par quelques traders qui profitent de sa volatilité pour se faire des $$$ et par quelques mineurs qui se font des $$$ en gaspillant des montagnes d’énergie qu’ils disent verte (MDR).
    2) BTC réglerait le problème de l’inflation qui n’existe pas tellement il est difficile pour les états de la faire monter au niveau idéal de 4%, malgré la création de monnaie tant utile, notamment pour redistribuer de l’argent (hélicoptère monnaie), chose qui serait hautement criticable selon les BTC fans.
    3) BTC réglerait le problème de la dette des états, qui n’en est justement pas un grâce aux banques centrales, qui au final reversent leurs intérêts aux Etats, mais permet des investissements d’état, entre autres.
    4) En étant pas contrôlable (juste droit de regard), BTC rendra le possesseur d’un BTC immensément riche, et par corrélaire, celui qui n’en a pas car pas pris le train à temps pauvre au point de devoir se prostituer pour 1 satoshi… C’est un idéal ça ?
    Plus je lis d’articles sur le BTC, plus je pense que c’est surtout un plan fric… Certains y voient un idéal… Mais je pense que leur objectivité n’est pas au top.

  9. Bonjour,
    Je voudrais acheter des monnaies numériques de préférence des stables coins étalonnées sur l’or, mais d’après ce que j’ai compris (mais peut-être que je me trompe), il faut avoir du Bitcoin pour acheter d’autres monnaies numériques. D’autre part je trouve les frais des plateformes françaises particulièrement excessifs en comparaison de sites étrangers comme Binance par exemple. Ensuite il y a pas mal de confusion entre le trading et l’achat de bitcoin, confusion volontairement entretenue par certaines plate-formes comme etoro. En résumé ce boxon n’est pas très rassurant pour celui qui souhaite investir dans les cryptomonnaies d’autant plus qu’il faut envoyer une copie sa carte d’identité, une photo etc. Le jour où il sera possible d’acheter des cryptomonnaies aussi simplement que d’acheter des dollars, des yuans ou n’importe qu’elle autre monnaie sans passer obligatoirement par une monnaie numérique trop volatile comme le Bitcoin avec des frais de transactions plus raisonnables, je pense que beaucoup de gens n’hésiteront pas à se tourner vers ce genre de devises, mais pour l’instant, il reste pas mal de boulot à accomplir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici