Goldman-Sachs Matta

La Goldman Sachs recrute-t-elle pour élaborer sa propre cryptomonnaie ?

Trading du CoinTrading du Coin

Parmi les géants bancaires internationaux, il n’y a pas que la JP Morgan qui a retourné sa veste, et exploite maintenant la technologie des cryptomonnaies pour son JPM Coin. La Goldman Sachs aussi se met à recruter des spécialistes blockchain !

Cherche chef de projet très « blockchain-friendly »

L’annonce d’emploi est visible sur le site de recrutement de la banque d’investissement : Goldman Sachs recherche un chef de projet sur les actifs numériques, au sein de sa division GS Accelerate. Cette dernière est un incubateur interne au groupe bancaire pour développer de nouveaux projets d’affaires.

Parmi les objectifs de ce nouveau poste au sein de la Goldman Sachs figurent :

  • l’élaboration de feuilles de route complètes pour le développement de technologies de registres distribués (DLT, pour distributed ledger technology) ;
  • la collaboration avec les ingénieurs de l’entreprise pour les diriger vers la création de produits et services liés aux DLT.

Que la course à la crypto commence !

Manifestement, il n’y a pas une seconde à perdre : il faudra que ce chef de projet travaille avec « des délais serrés, dans un environnement d’équipe au rythme rapide ».

Serait-ce pour rattraper le retard sur la concurrence ? Il faut dire que le JPM Coin de JP Morgan et le Libra de Facebook doivent en théorie voir le jour sous 6 à 12 mois.

Les candidats potentiels devront également avoir « une passion et une connaissance de la technologie des actifs numériques / de la blockchain / des registres distribués » entre autres.

Le nouveau chef de projet et l’équipe Digital Asset (actif numérique) de la banque vont avoir du pain sur la planche pour concevoir ce très probable « GS Coin ». Bien sûr, aucune confirmation officielle pour l’instant. Exactement comme pour Facebook, qui avait recruté son chef de projet crypto David Marcus dès mai 2018, avant de révéler le projet Libra 1 an plus tard.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar