Suisse-cryptos

La banque privée suisse Julius Baer entre dans le crypto game

Trading du CoinTrading du Coin

Les grosses institutions financières commencent à se bousculer au portillon du monde des cryptomonnaies. Après le Nasdaq, l’ICE avec Bakkt, ou encore le CBOE et le NYSE pour leurs ETF Bitcoin respectifs, c’est la grande banque privée suisse Julius Baer qui débarque dans la cryptosphère.

Julius Baer : un acteur institutionnel de plus

La banque privée Julius Baer a 382,1 milliards de francs suisses d’actifs sous gestion (soit environ 336 milliards d’euros). Ce 26 février 2019, la banque suisse a annoncé sa prise de participation dans SEBA Crypto AG, pour permettre à ses riches clients d’accéder à tout une gamme de cryptoactifs :

« Chez Julius Baer, nous sommes convaincus que les actifs numériques deviendront une classe d’actifs durable et légitime du portefeuille d’un investisseur. L’investissement dans SEBA, ainsi que notre solide partenariat, sont la preuve de l’engagement de Julius Baer dans le domaine des actifs numériques, et de notre volonté de mettre des innovations pionnières à disposition de nos clients », Peter Gerlach, Responsable des marchés chez Julius Baer

L’attente d’une licence bancaire

La startup suisse SEBA, basée à Zoug, a pour objectif de construire un pont technologique entre la finance traditionnelle et l’univers des actifs numériques. Avec cet étroit partenariat créé avec Julius Baer, nul doute que SEBA parviendra désormais rapidement à cet objectif.

Pour que ce partenariat entre en vigueur, il faudra toutefois attendre que la FINMA (l’autorité financière suisse) délivre la licence bancaire et de négociant en valeurs mobilières à SEBA (nous en parlions dans cet article).

« (…) SEBA permettra un accès facile et sûr au monde des cryptomonnaies, dans un environnement entièrement réglementé (…) », Guido Buehler, CEO de SEBA

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici