Bakkt

BAKKT : le “moonshot bet” du CEO de l’Intercontinental Exchange

Trading du CoinTrading du Coin

La plateforme Bakkt avait lancé l’acquisition d’une société faisant autorité dans le milieu des contrats à terme traditionnels. Alors que cette acquisition vient d’être entérinée, le CEO de l’Intercontinental Exchange (ICE) se montre très confiant pour Bakkt.

L’acquisition de la société Rosenthal Collins Group a été confirmée ce 8 février par Bakkt, tout comme l’intégration de son équipe de spécialistes en futures (contrats à termes).

Jeffrey Sprecher, le CEO de l’ICE, groupe propriétaire à la fois du New York Stock Exchange (NYSE) et de Bakkt, s’est montré très optimiste sur cette future plateforme qui souhaite mettre les cryptoactifs à portée des fonds institutionnels.

Bien que le projet Bakkt soit assez atypique pour l’ICE, Jeffrey Sprecher estime que c’est un pari pour un départ vers la lune (« a moonshot bet »). Pour évaluer ce que signifie un “moonshot bet” pour Jeffrey, on peut noter que l’ICE a enregistré plus de 611 millions de dollars de bénéfices lors du quatrième trimestre 2018.

Il est resté toutefois toujours aussi vague quant à la sortie opérationnelle de la plateforme et de son premier produit : « Je pense que vous verrez le lancement plus tard cette année ».

De son côté, Scott Hill, le CFO (directeur financier) de l’ICE, a déclaré que l’investissement de son groupe dans Bakkt serait de 20 à 25 millions de dollars, d’après son budget pour l’exercice 2019.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar