Bakkt

BAKKT : le “moonshot bet” du CEO de l’Intercontinental Exchange

Trading du CoinTrading du Coin

La plateforme Bakkt avait lancé l’acquisition d’une société faisant autorité dans le milieu des contrats à terme traditionnels. Alors que cette acquisition vient d’être entérinée, le CEO de l’Intercontinental Exchange (ICE) se montre très confiant pour Bakkt.

L’acquisition de la société Rosenthal Collins Group a été confirmée ce 8 février par Bakkt, tout comme l’intégration de son équipe de spécialistes en futures (contrats à termes).

Jeffrey Sprecher, le CEO de l’ICE, groupe propriétaire à la fois du New York Stock Exchange (NYSE) et de Bakkt, s’est montré très optimiste sur cette future plateforme qui souhaite mettre les cryptoactifs à portée des fonds institutionnels.

Bien que le projet Bakkt soit assez atypique pour l’ICE, Jeffrey Sprecher estime que c’est un pari pour un départ vers la lune (« a moonshot bet »). Pour évaluer ce que signifie un “moonshot bet” pour Jeffrey, on peut noter que l’ICE a enregistré plus de 611 millions de dollars de bénéfices lors du quatrième trimestre 2018.

Il est resté toutefois toujours aussi vague quant à la sortie opérationnelle de la plateforme et de son premier produit : « Je pense que vous verrez le lancement plus tard cette année ».

De son côté, Scott Hill, le CFO (directeur financier) de l’ICE, a déclaré que l’investissement de son groupe dans Bakkt serait de 20 à 25 millions de dollars, d’après son budget pour l’exercice 2019.

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici