Affaire Mt.Gox : Rétrospective et déclaration de Mark Karpelès

Trading du CoinTrading du Coin

Parlons un peu de Mark Karpelès, l’ex-patron de Mt.Gox, et de son actualité récente. Ce dernier a publié hier, sur son blog, une longue tirade sur le sujet. Pour rappel, Mt. Gox était un exchange qui a subi une grosse attaque informatique, “perdant” plus de 800 000 BTC entre 2011 et 2013.

Le piratage de Mt. Gox

Mt. Gox était la plus grande plateforme d’échange de bitcoin. Rachetée en 2011 par Mark Karpelès, son avenir a connu un imprévu des plus désastreux. Après des rumeurs de bitcoins disparus de plus en plus insistantes, l’affaire du piratage est dévoilée au grand jour, ce sont 850 000 BTC qui manquent à l’appel. Mt. Gox ferme le 25 février 2014. En mars de la même année, l’entreprise signe sa déclaration de banqueroute.

Le 20 mars 2014, Mt. Gox annonçait avoir retrouvé plus de 200 000 bitcoins, le reste semblant définitivement perdu.

Courant 2017, l’un des principaux suspects dans l’affaire a été identifié en la personne d’Alexander Vinnik.

Karpelès accusé de fraude

Alors que l’on pensait ne plus jamais en entendre parler, Mark Karpelès est arrêté en août 2015 par la police japonaise, et accusé d’enrichissement personnel par la création artificielle d’un million de dollars, au détriment des clients de sa plateforme.

Aucun lien avec l’affaire de piratage, mais Karpelès a tout de même passé un an en prison, dans l’attente de son procès, le 18 juillet de cette année, où il a plaidé non coupable. Affaire à suivre.

Une banqueroute TRÈS lucrative.

Un peu plus haut, on vous parlait des 200 000 bitcoins “retrouvés” par Mt. Gox. À ce propos, personne ne mentionne les Bitcoin Cash qui y sont forcément associés… Mais c’est encore un autre sujet un sujet à deux milliards tout de même.

Cette “trouvaille” pourrait passer pour une bonne nouvelle. En effet, les personnes lésées pourront récupérer la totalité des sommes perdues… en yens. C’est une mauvaise surprise, il a effectivement été stipulé que les sommes pourront être récupérées au prix du bitcoin de l’époque, soit environ 400 $. Le prix a depuis été multiplié par 20. Cela pourrait laisser plus d’un milliard de bénéfice dans les poches des dirigeants.

Karpelès s’exprime

Dans un long post sur son blog, Karpelès est revenu sur toute cette affaire, et notamment sur l’avenir de ces 200 000 bitcoins. Il a rappelé qu’il n’était pas responsable, et que malgré le scepticisme (plutôt compréhensible) de la communauté crypto, il n’était pas lui-même en possession de ces bitcoins. Apparemment, l’ensemble serait bloqué dans les fonds de l’administration de Mt.Gox, mais il serait possible de les débloquer, notamment en ramenant Mt.Gox à la vie.

Cette solution serait pour le moins controversée, mais Karpelès précise bien qu’il serait totalement exclu de l’administration de l’entreprise.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Coindesk News.Bitcoin MagicalTux

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici