Canada : Hydro-Québec est dans l’incapacité de répondre à la demande en électricité des mineurs

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Le Canada possède les qualités nécessaires pour devenir l’Eldorado des mineurs, à savoir un climat froid et de l’électricité bon marché. Seulement voilà, Hydro-Québec, la plus grande compagnie d’électricité du pays ne pense pas pouvoir assouvir la soif d’énergie de tous les mineurs qui espèrent trouver refuge au Québec.

Hydro-Québec fait les yeux doux aux mineurs …

Puisque le mining est une activité qui requiert une grande quantité d’énergie, les géants de l’extraction minière cherchent à s’installer dans les pays où l’électricité est abordable, comme le Canada. Ce dernier est d’ailleurs au centre de l’actualité crypto depuis un moment puisque plusieurs sociétés asiatiques de minage souhaitent y déménager.

Les responsables locaux de l’énergie quant à eux se sont toujours montrés optimistes à l’idée d’accueillir les mineurs sur leur territoire, à l’instar d’Hydro-Québec. Le service public d’électricité du Canada avait lui-même décidé d’attirer les mineurs du monde entier il y a quelques semaines de cela en leur proposant 5 000 mégawatts d’énergie.

Les géants du mining ont alors répondu positivement et nombreux sont ceux qui se sont informés auprès de l’entreprise d’État dans le but de s’installer au Québec.

… avant de se raviser !

Submergée par les demandes, Hydro-Québec a fini par se rendre compte qu’elle ne pourrait finalement pas fournir l’électricité nécessaire pour tous ces mineurs.

Le porte-parole de HQ, Marc-Antoine Pouliot, a publiquement clarifié la situation, en déclarant :

« Nous ne serons pas en mesure d’alimenter tous les projets que nous recevons. »

M. Pouliot en a profité pour affirmer que les demandes se sont multipliées ces derniers jours, pour un total de 70 projets souhaitant s’installer au Québec.

Le représentant de la société a ajouté :

« Nous recevons des dizaines de demandes chaque jour. Ce contexte nous pousse à définir clairement notre stratégie. »

Et pourtant, ce n’est qu’une partie des projets de mining !

D’après le spécialiste du minage, Feral-Pierssens, qui est proche des sociétés désireuses d’avoir une ferme de mining dans la province, il ne s’agit pourtant que d’une petite partie des projets miniers liés au Canada.

« C’est la partie émergée de l’iceberg, car seule une partie des initiatives ont été transmises à Hydro-Québec. »

Quoi qu’il en soit, cette incapacité d’Hydro-Québec à offrir l’énergie nécessaire à tous ces mineurs semble incompréhensible pour les québécois, à commencer par le maire de Matane (une ville du Québec), Jérôme Landry. Ce dernier avoue être surpris de la situation sachant que Hydro-Québec peut tout à fait s’appuyer sur les surplus d’énergie offerts par le secteur éolien.

Mais voilà, les postulants potentiels comme Bitmain Technologies ou GMO Internet devront peut-être revoir leurs plans et se tourner vers d’autres pays comme la Russie, où les toutes les conditions pour le minage sont réunies.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : News.bitcoin ; Ici.radio-canada ; Ici.radio-canada
Image : Pi-Lens/Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici