Il y a de l’eau dans le gaz chez les mineurs d’Ethereum (ETH) – Tout ce que vous devez savoir sur l’EIP-1559

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Comme vous devez déjà le savoir, le système de frais sur Ethereum est loin d'être parfait. Afin d'y remédier, des développeurs aimeraient donc le mettre à jour via l'EIP 1559. En revanche, les mineurs, qui seront les premiers impactés, ne sont pas tous favorables à cette modification. Revenons ensemble sur les fondements de ce débat qui agite la communauté Ethereum.

Ethereum, comment fonctionnent les frais ?

Avant toute chose, revenons sur le fonctionnement actuel des frais sur Ethereum.

Pour le moment, lorsqu'un utilisateur souhaite effectuer une action sur Ethereum, que ce soit un transfert ou une interaction avec un smart contract, il doit spécifier une « limite de gas », représentant le montant qu'est prêt à payer l'utilisateur pour que sa transaction soit acceptée.

Dans la configuration actuelle, chaque nouveau bloc est rempli avec les transactions proposant la plus haute limite de gas. De ce fait, de nombreuses transactions restent bloquées dans la file pendant de longues heures avant d'être incluses dans un bloc.

Cela entraîne de nombreux problèmes en termes d'utilisabilité du réseau et de prédictibilité. En effet, il est extrêmement difficile de prédire quand une transaction sera ajoutée à un bloc.

En outre, les frais sont en partie perçus par les mineurs comme récompense vu le travail fourni. De ce fait, il existe une possibilité qu'une cohabitation de mineurs ait recours au « selfish mining » (le fait de miner uniquement les transactions qu'ils considèrent comme rentables, en les révélant plus tard au reste du réseau).

L'EIP 1559 pour tout changer

Suite à plusieurs vagues de congestion du réseau Ethereum et, de facto, d'une explosion des frais de transaction, les développeurs ont souhaité régler ce problème.

Évolution des frais moyens en USD depuis le lancement d'Ethereum – Source : Bitinfocharts

C'est ainsi que l'EIP (Ethereum Improvment Proposal) 1559 a été proposé par divers acteurs d'Ethereum, tels que son co-fondateur, Vitalik Buterin, ou encore Eric Conner, fondateur d'EthHub.

L'objectif de cette proposition est de réformer le système de frais sur Ethereum pour le rendre plus cohérent et prévisible.

Ainsi, avec cet EIP, Ethereum devrait voir apparaître 3 types de frais de transaction :

  • Le « Base Fee » : les frais de base à payer pour n'importe quelle transaction. Ces derniers seront calculés par le réseau en fonction de sa congestion. ;
  • L'« Inclusion Fee » : la part versée au mineur directement pour le récompenser de son travail ;
  • Le « Cap Fee » : le maximum qu'un utilisateur est prêt à dépenser pour sa transaction.

Ainsi, lors d'une transaction, l'utilisateur (ou plus probablement son wallet) estimera les 3 types de frais. Si la transaction ne consomme pas l'intégralité des frais spécifiés dans le Cap Fee, ces derniers seront remboursés. Évidemment, l'Inclusion Fee revient au mineur. Et, grande nouveauté, le Base Fee sera détruit par le réseau.

La destruction du Base Fee pourra créer une boucle vertueuse entre l'utilisation du réseau et l'offre d'ETH. En effet, plus il y a d'activité, plus d'ETH seront détruits dans les Base Fee, moins d'ETH seront mis sur le marché. Ainsi, les ETH deviendront plus rares.

En plus de la modification du système de frais, le réseau pourra ajuster la taille des blocs en fonction de sa congestion. Cela permettra aux blocs d'atteindre une capacité de 200 %. En pratique, cela veut dire que si la limite de gas est de 12,5 millions, les blocs pourront contenir jusqu'à 25 millions de gas.

C'est d'ailleurs ce paramètre qui permet au réseau d'ajuster le Base Fee. En effet, si la capacité du bloc précédent est supérieure à 100 %, le Base Fee augmentera. À l'inverse, si elle est inférieure à 100 %, le Base Fee diminuera.

« La proposition de cet EIP est de commencer avec un montant de base qui est ajusté à la hausse et à la baisse par le protocole, en fonction de la congestion du réseau. Lorsque le réseau dépassera l'objectif de consommation de gaz par bloc, le Base Fee augmentera légèrement. Et lorsque la capacité sera inférieure à l'objectif, il diminuera légèrement. Comme ces modifications du Base Fee sont limitées, la variation de celle-ci d'un bloc à l'autre est prévisible. »

Tous les mineurs ne sont pas de cet avis

Comme nous avons pu le voir, cette modification du système de frais impactera grandement le revenu des mineurs. Contrairement à maintenant, ces derniers ne percevront plus qu'une infime partie des frais d'une transaction.

De ce fait, il n'est pas surprenant de voir de nombreuses pools de minage aller contre cette proposition. Dans les faits, environ 30 % des mineurs sont contre cette proposition. À l'inverse, les principales pools de minage, telles queF2Pool, qui représentent 11% de la puissance du réseau Ethereum, ont d'ores et déjà apporté leur soutien à la proposition.

En parallèle, SharkPool, qui jusqu'ici avait été plutôt favorable à l'EIP, semble revenir en arrière.

Du côté des détracteurs, plusieurs arguments reviennent. Par exemple, Stan Kladko, CTO de Skale Labs, en a identifié 5 :

  • La psychologie : les gens ne sont tout simplement pas habitués à brûler de l'argent. Ce serait injuste et du pur gaspillage. Certains mineurs se sentent victimes, puisque le réseau préfère brûler de l'argent plutôt que de leur reverser cette manne ;
  • La sécurité : cette incinération en bonne et due forme des frais affectera immédiatement la sécurité du réseau, car le taux de hachage est payé par les mineurs. Moins d'argent pour les mineurs pourrait signifier un taux de hachage moins élevé ;
  • L'équité : l'incinération des frais est bonne pour les baleines, car elle peut augmenter le prix du jeton, mais est mauvaise pour les mineurs. Ainsi, les riches deviendront plus riches au détriment des personnes qui sécurisent le réseau ;
  • La justice : les petits mineurs ont investi dans leur matériel. Personne ne leur a parlé du fee burning. Maintenant, ils vont gagner beaucoup moins d'argent. Changer les règles pourrait être injuste ;
  • Le risque de fork sur ETH : de nombreux mineurs sont si mécontents qu'ils parlent ouvertement de forker le réseau.

Ce sentiment est d'iniquité également partagé par Charles Spears, vice-président de la Stratégie chez American BitPower :

« On raconte que les mineurs gagnent des tonnes d'argent. Et oui, la période est favorable actuellement. Mais les mineurs GPU ont vraiment pris le dessus durant quelques années, ce qui est juste passé sous nos yeux. »

Déclaration de Charles Spears à CoinDesk

Au final, que faut-il en penser ?

À ce stade, chaque camp a un avis clair sur la question, basé sur ses intérêts.

D'un côté, les mineurs sont contre cette révision du système de frais, car elle ferait baisser leurs revenus, notamment lorsque l'on sait que ces derniers ont explosé au cours des derniers mois.

De l'autre, les holders sont favorables par rapport au projet, car cela entraînerait une réduction de l'offre d'ETH en circulation, en espérant que cela ait une incidence positive sur le cours.

Pour mieux comprendre ce dilemme, nous avons contacté divers acteurs de l'écosystème.

France

Pour Marc Zeller, lad integrator chez Aave, c'est le pour qui l'emporte avec un œil porté sur l'avenir et Ethereum 2.0 :

« Je suis pour, car cela rend progressivement ETH moins inflationniste, tout en conservant la majeure partie des revenus des mineurs qui sécurisent le réseau. C'est une parfaite transition pour les années à venir vers la PoS [la preuve d'enjeu]. »

Cet avis est soutenu par le mineur belge Monsieur-TK, bien connu de la cryptosphère pour ses vidéos de démocratisation du minage sur YouTube. Pour lui, cet EIP reste un passage obligé :

« Cet EIP est un passage ‘obligé' si on veut qu'Ethereum puisse encore être utilisé. Payer 20 dollars de frais de transfert ne semble pas tenable sur le long terme, que se soit vis-à-vis de la démocratisation ou de son utilisation »

Cependant, son côté mineur ne peut pas s'empêcher de ressortir :

« Forcément il y a le côté pécuniaire qui, selon moi, va potentiellement desservir Ethereum. À mon avis, on va voir une migration de mineurs vers d'autres coins, ce qui entraînera une perte de puissance de hachage et, de ce fait, une diminution de la sécurité et de la décentralisation du réseau. »

Celui-ci conclut en exprimant son opposition globale face à ce nouveau changement de règle, un point en commun avec Stan Kladko.

Nous avons aussi interrogé Brice Berdah, aficionado de la DeFi investi dans les projets Monolith et DeFi France et aussi connu sur les réseaux sociaux sous le nom de TokenBrice. Il considère que le stade du pour ou contre a d'ores et déjà été dépassé :

« On n'en est vraiment plus au stade du pour ou contre. La proposition a déjà reçu un très large support de la communauté (dont un soutien financier via Gitcoin) et avance déjà. »

Ainsi, selon lui, le débat est plutôt porté sur les répercussions qu'auront les divers changements :

« Désormais, on se questionne plutôt sur les impacts du nouveau mécanisme de gestion du marché du gas apporté par cet EIP. Cela pourrait rendre les prix des gas beaucoup plus prévisibles. »

Finalement, son avis rejoint celui de Marc Zeller sur les avantages d'une diminution de l'offre via la destruction du Base Fee :

« Ensuite, l'EIP s'inscrit dans un contexte plus large d'un ether de plus en plus rare, puisque verrouillé sur ETH 2.0, utilisé dans divers app DeFi, etc. Cela rend certains très optimistes quant à son potentiel impact sur le prix de l'ether – en effet, beaucoup de gens encore tendent à être sceptique vis-à-vis d'Ethereum : les nouvelles ne sont ‘pricées'  sur les marchés qu'une fois absolument confirmées, comme on a pu le voir avec le lancement d'Eth 2.0 Phase 0. »

Bien que, pour le moment, la proposition n'ait pas été officiellement acceptée, celle-ci pourrait être ajoutée au protocole au second trimestre de 2021. Par conséquent, le débat est loin d'être clos et il pourrait bien rappeler les dissensions vécues lors du hack du DAO.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. Herve.46 dit :

    Si un groupe de mineur s allie et cesse le minage par chantage, ou réclamer je ne sais quel avantage? La sécurité blockchain est elle toujours assurée ?

  2. Nododot dit :

    Si le base fee est reversé aux mineurs, le problème est réglé non ?
    Indirectement ils veulent prendre l’argent des mineurs et le verser aux baleines, tu m’étonnes que ça fait des mécontents !

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER