Hedge Funds Trading Crypto

Les hedge funds à l’assaut des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Houston, it’s coming Selon une étude récente, la somme de cryptoactifs détenus par les fonds d’investissements spécialisés (hedge funds) a doublé en l’espace d’une année. Malgré une certaine diversification, Bitcoin reste prédominant dans le choix des opérateurs.

L’institutionnalisation se confirme

Publié par PWC et Elwood asset, le rapport fait l’état des lieux des actifs possédés par les opérateurs de marché crypto entre 2018 et 2019. Le chiffre a doublé pour passer de 1 milliard d’actifs gérés à 2 milliards en 2019.

Le pourcentage de fonds d’investissements crypto possédant plus de 20 millions de dollars d’actifs a lui aussi augmenté de 19% à 35%. La gestion moyenne en valeur a crû de 21.9 millions de dollars à 44 millions durant la même période. Enfin, la médiane des fonds gérés est en progrès de 4.3 millions à 8,3 millions de dollars.

Crypto hedge funds
Evolution 2018 – 2019 de la somme totale des fonds gérés par les opérateurs de marché

 

“Les changements qui se sont vus opérés dans l’industrie des crypto hedge funds  durant les 12 derniers mois,  grâce à une meilleure clarté réglementaire et l’accélération de la mise en place de bonnes pratiques , montrent à quelle rapidité l’institutionnalisation des crypto s’effectue.” Henri Arslanian, leader du pôle crypto chez PWC.

Bitcoin reste le roi

Bien que diversifiés, les fonds ont jeté leur dévolu sur Bitcoin et sont 97% à trader activement l’or numérique.  La part des autres crypto monnaies n’est pas en reste : ils possèdent à 67% de l’ether, XRP à 38%, Litecoin à 38% également, Bitcoin Cash à 31% et EOS à 25%.

Crypto hedge funds traded
Proportion des crypto monnaies gérées par les hedge funds

Ces fonds d’investissements spécialisés ne se contentent pas d’un trading actif des cryptomonnaies , ils sont aussi acteurs de l’écosystème via les produits dérivés et affectionnent le staking (42%), les prêts (38%) et les emprunts crypto (27%).

La structure de ces crypto hedge funds est composée en grande partie de bureaux de gestion (48%) regroupant des investisseurs particuliers fortunés . Ils sont très peu à posséder fondations, fonds de capital-risques et autres structures permettant le développement de la crypto sphère.

“Je m’attends à ce que les opérateurs de marché crypto croissent d’une façon importante durant les prochaines années, puisque les investisseurs importants sont à la recherche de structures fiables pour pouvoir intégrer l’écosystème.” Henri Arslanian.

Illustration : Viktoriia Hnatiuk/Shutterstock.com

Josselin A.
Finance décentralisée, Souveraineté monétaire, Géopolitique. Twitter: @SweetGold9

1 COMMENTAIRE

  1. Ainsi donc, après la finance traditionnelle qui explose en plein vol, le bitcoin-roi est devenu le nouveau relais de croissance des très/ultra-riches, ceux-là même qui nous disent que c’est normal qu’ils ne paient “pas” d’impôts (enfin, juste un tout petit peu quand même pour se donner bonne conscience), car eux, ils ont travaillé extrêmement dur. Bientôt, il ne restera plus que des miettes de Satoshi pour les sans-dents. Au bout du compte, rien de changera. La crypto-sphère aura juste amené nos politiques pourris jusqu’à la moelle à se remettre en question. Ils l’ont fait finalement : ce sera le crypto-euro de merde qui nous suivra à la trace et tout le monde sera forcé de s’y mettre. Ce sera à marche forcée dans cette formidable start-up qu’est la France. Fini les belles sommes en cash des (grands-)parents pour donner un coup de pouce aux (petits-)enfants ; le fisc voudra vous le voler aussi. Pendant que les jetons véritablement décentralisés ne serviront plus qu’à la spéculation. Il y aura toujours bien les “utility tokens”, mais ils ne seront exploités que par des entreprises et des états. Le rêve de payer en cryptos via le terminal d’un commerçant est à mettre aux oubliettes. Je dis bien le “vrai” terminal cryptos, celui qui n’accepte que des cryptos. Pas ces terminaux classiques qui acceptent ces foutues cartes de néo-banques qui vont encore goinfrer leurs émetteurs en convertissant vos coins en euros au moment de l’achat ! Vous savez, ce fameux “mark up”. Mais à part ça, c’est gratuit, ces néo-banques nous veulent que du bien. D’ailleurs, ils nous font plein de cadeaux. Des cash-back, des bisous, des zero commissions, etc. Haha ! Bandes d’entu… « beep » va !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici