Silk Road, l’entreprise qui brassait des milliers de bitcoins

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Silk Road a connu son apogée lors de sa dernière année d'existence en 2013. Menée d'une main de maître par le légendaire Dread Pirate Roberts (DPR), la plateforme a gagné en popularité très rapidement à partir de l'année 2012. Elle a fini par devenir une réelle entreprise, avec son âme et ses tensions, mais aussi ses protocoles de sécurité

Retrouvez l'article précédent de notre série sur Silk Road >>

Ross Ulbricht à San Francisco

Ross Ulbricht, le créateur de Silk Road, a toujours travaillé sur sa plateforme sur son ordinateur portable. Néanmoins, ses voyages en Australie et en Asie le fatiguent et nuisent à sa sécurité, les gens pouvant regarder son écran à tout moment. C'est pourquoi il décide, après ses voyages, de rentrer aux États-Unis.

Fin mai 2012, il séjourne dans le sud du Costa Rica, dans un bungalow au bord de la mer sur la propriété possédée par ses parents, appelée Casa Bambu. Puis, il passe l'été au Texas , dans sa ville natale, Austin.

En septembre 2012, un ami d'enfance nommé René Pinnell le pousse à venir le rejoindre à San Francisco. À la fin du mois, Ross arrive donc en Californie, et loge chez René et sa fiancée Selena.

Ross s'acclimate très vite. Il est en effet séduit par l'esprit entrepreneurial de la ville, qui lui correspond très bien étant lui-même est un entrepreneur. Il se fait de nouveaux amis, et décide d'y rester. Il se rend souvent dans le café Momi Toby's, situé non loin de l'appartement, pour travailler.

Le 6 décembre 2012, il enregistre une vidéo avec son ami René Pinnell à l'intérieur du Musée Juif Contemporain de San Francisco. Cette vidéo est enregistrée dans le cadre de l'initiative StoryCorps ayant pour but de partager les histoires personnelles des citoyens américains. Leur discussion est très privée : ils parlent de leurs souvenirs d'adolescence, de leurs premiers amours, de leurs aspirations, etc.

Discussion entre Ross Ulbricht et René Pinnell

Ross n'explicite jamais son activité professionnelle et reste volontairement très vague à ce sujet. À la fin de la vidéo, quand René lui pose la question de son avenir, il dit qu'il veut « fonder une famille dans les 5 prochaines années », puis qu'à horizon 20 ans il veut « avoir eu un impact positif substantiel sur l'avenir de l'humanité. »

Dans sa vie personnelle, avec ses amis et ses colocataires, Ross prétend faire du trading de devises (ForEx et bitcoin) ou du travail en freelance dans le domaine de l'informatique, ce qui permet de justifier le fait qu'il passe son temps devant son ordinateur. Il vit toujours de manière très frugale, et ne possède que peu d'effets personnels.

En réalité il continue de travailler sur Silk Road, en tant que Dread Pirate Roberts. Néanmoins, il ne peut pas révéler quoi que ce soit car « la sécurité l'exige », ce qui le frustre énormément. En octobre 2012, il déclare à Inigo, l'un de ses lieutenants :

« Et mes amis me disent des trucs comme, pourquoi tu ne fais pas ceci ou ça, comme si j'avais du temps libre. J'ai juste envie de leur crier “parce que je dirige une putain d'entreprise criminelle de plusieurs millions de dollars !!!!” »

Dread Pirate Roberts, GX-229D, 25 octobre 2012

Une croissance explosive

Car en effet, Silk Road est un succès planétaire. Dès novembre 2012, Dread pirate Roberts admet que la croissance est explosive, et que la plateforme a du mal à tenir la charge :

« Bonjour la bande, je veux juste tenir tout le monde au courant. Nous sommes en territoire inconnu en ce qui concerne le nombre d'utilisateurs accédant à Silk Road. La plupart du temps, nous avons été en mesure de répondre à la demande, mais nous SOMMES actuellement à la traîne. Le fait d'être le plus grand service caché qui ait jamais existé et d'avoir des options limitées pour étendre l'infrastructure en raison du besoin de sécurité signifie que nous pourrions rester à la traîne jusqu'à ce que nous trouvions un moyen de satisfaire la demande. Nous poursuivons actuellement plusieurs pistes et nous espérons être de retour sur les rails très bientôt. Soyez patients et essayez d'utiliser le site en dehors des heures de pointe. »

Dread Pirate Roberts, « explosive growth », 2 novembre 2012

Silk Road dépasse le million de dollars de volume par mois, générant des centaines de milliers de dollars en commissions. L'impact sur l'économie de Bitcoin est aussi énorme : entre septembre 2012 et août 2013, l'un des portefeuilles de Silk Road déplace plus de 700 000 bitcoins. Silk Road représente pendant longtemps plus de 15 % de l'activité économique générée avec la cryptomonnaie.

Part du volume économique de Silk Road dans l'économie de Bitcoin
Part du volume économique de Silk Road dans l'économie de Bitcoin (source : Chainalysis)

Entre février 2011 et juillet 2013, on estime que la plateforme a brassé l'équivalent de 183,9 millions de dollars de ventes.

Ross lui aussi s'enrichit personnellement. Dès mi-2012, il possède déjà l'équivalent de 14 millions de dollars, fortune qui lui vient des revenus de Silk Road couplés à la montée du cours du bitcoin. En effet, la trésorerie de Silk Road doit être conservée en bitcoins, à cause de la difficulté à blanchir l'argent. En 2013, avec l'engouement autour du bitcoin, Ross espère ainsi devenir milliardaire.

Cette croissance est donc formidable, mais attise la convointise et suscite les conflits. Variety Jones, le second de DPR, veut sa part du gâteau en devenant associé. Il y a aussi la question de l'héroïne qui les divise, VJ étant formellement opposé à la vente de cette drogue dure.

Le 13 juillet 2012, DigitalAlch, l'un des employés les plus anciens de Silk Road, annonce démissionner de son rôle d'administrateur du forum, voulant « se stabiliser » et « mettre fin à [son] style de vie paranoïaque » tant qu'il est encore temps. Il quitte définitivement le navire en octobre.

L'année 2013 voit arriver de nouveaux employés pour développer le site et compenser les démissions. C'est le cas de scout, une modératrice du forum (qui se fera également appeler cirrus), et de Libertas, un Irlandais du nom de Gary Davis ayant une conviction forte « dans l'agorisme et le marché libre » et étant présent sur le forum depuis début 2012.

La croissance attire également l'attention des médias. À l'écrit d'abord : Silk Road fait l'objet d'articles divers dans une revue consacrée à l'art et à la culture, sur des sites d'actualités ou dans The Guardian. Mais aussi en vidéo : l'Amazon de la drogue est évoqué dans des médias en ligne ou à la télévision australienne.

La presse met en avant le côté sombre de la plateforme. Des produits controversés sont en effet autorisés à la vente sur Silk Road comme le fentanyl, ce qui n'améliore pas l'image du site. En effet, conformément aux conditions de vente, toutes sortes de stupéfiants sont disponibles sur Silk Road, y compris les plus puissants, bien que le cannabis reste largement majoritaire.

Articles autorisés sur Silk Road
Articles autorisés sur Silk Road (source : Seller's Guide)

Le 16 février 2013, un accident tragique se produit : c'est la mort de Preston Bridge, un adolescent australien de 16 ans, tombé d'un balcon du Sunmoon Resort à Perth, suite à la consommation de N-BOMe (« N-bomb »), un psychédélique puissant dont les effets sont proches du LSD, donné par une connaissance lors de la soirée. Or il s'avère que cette connaissance a acheté la drogue en question sur Silk Road, ce qui va faire de cette mort l'un des symboles de la lutte contre la plateforme.

Un besoin paranoïaque de sécurité

Avec l'accroissement de la populatité de Silk Road, DPR sent bien qu'il devient une cible de choix, à la fois pour les forces de l'ordre et pour les pirates informatiques. C'est pourquoi il s'emploie à améliorer la sécurité opérationnelle de la plateforme.

En octobre 2012, il demande les papiers d'identité de ses employés les plus proches, afin de pouvoir leur faire confiance et de leur confier des responsabilités supplémentaires. Il obtient ainsi le permis de conduire d'Inigo , qui est en fait un jeune américain de Virginie appelé Andrew Michael Jones. Il reçoit également celle de Curtis Clark Green, connu sous le pseudonyme de chronicpain en tant qu'administrateur du wiki, puis de flush par la suite. Certains employés refusent, à l'instar de squidSheperd qui quitte le navire.

Permis de conduire d'Andrew Michael Jones, alias Inigo
Permis de conduire d'Andrew Michael Jones, alias Inigo.

DPR met aussi un système de « mots de passe » pour la reconnaissance. La question qu'Inigo doit lui poser par exemple est « Quelle recommandation pour un bon livre ? » et la réponse attendue est : « N'importe quel ouvrage de Rothbard. ». Ce système de questions / réponses est une méthode classique pour s'assurer que l'interlocuteur est bien l'individu à qui on croit parler.

De plus, Ross Ulbricht a besoin d'une échappatoire, et il prévoit donc des plans variés pour quitter les États-Unis dans le cas où la situation se dégrade pour lui. Mi-novembre 2012, il se rend en République Dominicaine afin d'obtenir la citoyenneté. Celle-ci se vend pour 75 000 $ et le pays d'origine n'est pas averti. Ross commandera également de fausses cartes d'identité en juillet 2013.

C'est durant la même période que des pirates informatiques améliorent leurs techniques et parviennent à affecter le site. Ainsi, le 15 novembre 2012, DPR reçoit un message d'un certain JE qui lui dit qu'il a « réussi à exploiter une vulnérabilité dans l'une des pages de Silk Road de manière à provoquer une attaque par déni de service et une attaque par injection SQL » et qu'il lui révélera comment il a fait contre 15 000 $. DPR renonce à tenter de contrer l'attaque et vire 1364 bitcoins au pirate. Par la suite, il explique à Variety Jones qu'il a dû « ravaler sa fierté » dans ce cas.

Le 19 décembre, c'est le système des images sur Silk Road qui se fait pirater. Certaines images sont remplacées par des adresses Bitcoin, mais la ruse ne fonctionne pas. Le problème est résolu dans les heures qui suivent.

Le 26 janvier 2013, c'est un autre incident qui intervient : 18 864 bitcoins sont envoyés à l'extérieur de la plateforme, soit un montant représentant près de 350 000 $. Cette opération provient de l'intérieur, du compte de Curtis Green (flush), qui a les privilèges nécessaires pour gérer le portefeuille.

Puisque DPR dispose de l'adresse de Green à Spanish Fork dans l'Utah, il tente de récupérer l'argent en payant les employés d'un vendeur du site pour le torturer. Il finira par tenter de le faire assassiner, face à son refus de rendre l'argent. Cependant, comme il l'apprendra plus tard, le vendeur à qui il parle est en réalité un agent de la DEA infiltré et Curtis n'a pas été tué.

Par la suite, d'autres faux meurtres seront commandités par DPR, toujours pour protéger la plateforme et ses clients. Mais nous en parlerons dans un autre article.

À la fin du mois d'avril et au début du mois de mai, Silk Road subit plusieurs attaques par déni de service. De même que pour le piratage de novembre, DPR finit par payer la rançon demandée, faute de pouvoir déjouer ses attaques. Il verse ainsi 100 000 $ au pirate le 7 mai 2013, puis 50 000 $ chaque semaine.

La sécurité coûte donc très cher à DPR. Cependant, il pense s'en sortir, malgré les nombreux problèmes liés au site. Le 17 juin 2013, il écrit ainsi sur le forum :

« Aujourd'hui, je suis simplement heureux d'être ici et je voulais que vous le sachiez tous. J'espère sincèrement que, où que vous soyez et quelles que soient vos circonstances actuelles, vous pourrez vous joindre à moi pour prendre une profonde respiration, vous détendre un peu et faire le point sur nos bienfaits. Le simple fait d'être en vie et libre est un tel cadeau. Cela fait un certain temps maintenant que je suis l'ennemi des organisations les plus grandes et les plus dangereuses du monde. À ce stade, je suis vraiment étonné et ravi d'être encore libre et en vie ! »

Dread Pirate Roberts, « hey », 17 juin 2013

Ainsi, Silk Road prend tout son essor au cours de l'année 2012 pour devenir un moyen incontournable de se procurer de la drogue de manière facile et anonyme. Beaucoup de gens découvrent Bitcoin grâce à la plateforme, ce qui contribue à la montée exceptionnelle du cours lors de l'année 2013. Néanmoins, dans l'ombre, les agences gouvernementales travaillent d'arrache-pied pour faire tomber le site et pour trouver Dread Pirate Roberts, ce qui ne manquera pas de se produire…

Les informations présentes dans cet article proviennent de multiples sources, dont l'ouvrage American Kingpin écrit par Nick Bilton et les archives recueillies par Moustache.

Le Journal du Coin est fier de pouvoir vous conter les petites et grandes histoires de Bitcoin et des cryptomonnaies. Pour soutenir le journal dans ce type d'initiative et garantir son indépendance, n'hésitez pas à passer par les liens affiliés du média, que vous souhaitiez acheter vos premiers bitcoins, les trader sur une plateforme ultra-robuste, voire pourquoi pas les miner vous-même !

Auteur

Je suis fasciné par les cryptomonnaies et par l'impact qu'elles pourraient avoir sur nos vies. De formation scientifique, je m'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER