Ethereum, une révolution à consolider : des frais au rabais grâce à des chaînes soeurs ? Voici OMG Network !

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Alors que les frais d'Ethereum atteignent des nouveaux records et qu'une simple transaction peut coûter une centaine de dollars, il est impératif de trouver des solutions rapidement. OMG Network fait partie de ces contre-mesures qui bénéficient des avantages des technologies de seconde couche.

Une situation intenable

Si vous êtes dans les cryptos depuis plusieurs mois, vous n'avez pas pu passer à côté du phénomène DeFi. Née sur Ethereum, la DeFi propose un écosystème de produits financiers entièrement décentralisé. Prêt, emprunt, assurances ou encore plateformes d'échanges. Chaque produit financier a désormais son pendant décentralisé.

Cependant, l'état de congestion actuel d'Ethereum rend cet écosystème innovant relativement inutilisable (au moins pour les petits porteurs). En effet, depuis mai 2020, le prix moyen du gas sur Ethereum est en hausse constante, et une simple interaction avec un smart contract peut désormais coûter une centaine de dollars.

Évolution du prix moyen du gas depuis janvier 2020 – Source : Etherscan

Bien qu'Ethereum 2.0 ait été imaginé pour pallier aux problèmes de scalabilité rencontrés, celui-ci ne sera pas opérationnel avant 2023, si de nouveaux retards ne venaient pas à s'ajouter.

En attendant, il faut trouver des solutions pour permettre à Ethereum de continuer de se développer sans être limité par ses performances.

Les solutions de seconde couche

Heureusement, des solutions existent. Ainsi, comme c'est le cas sur Bitcoin avec le Lightning Network, on laisse place aux solutions de seconde couche similaires sur Ethereum.

Bien que leurs architectures soient différentes, ces solutions ont toutes le même objectif : réduire la charge présente sur la chaîne principale et la déporter vers d'autres architectures sécurisées.

Ethereum

De ce fait, une partie des transactions est déportée hors chaîne sur la seconde couche, ce qui permet de réduire drastiquement le nombre de transactions réalisées sur la chaîne principale (dans notre cas, Ethereum).

Récemment, nous avons traité la solution de seconde couche Optimism, qui tire parti des Optimistic Rollups pour déporter les transactions hors chaîne et les traiter par bloc.

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au protocole OMG Network qui utilise, quant à lui, une version allégée de Plasma, More Viable Plasma (ou MoreVP).

OMG Network

OMG Network fait partie de ces cryptos vétéranes du bull run de 2017. Lancé en 2017 sous le nom d'OmniseGo, ce projet a été l'un des premiers à se pencher sur les solutions de seconde couche sur Ethereum.

En juin 2020 après 3 longues années de développement, Omnisego a finalement lancé son mainnet sur Ethereum et en profite pour changer de nom et devenir OMG Network.

OmiseGo OMG Network

Dans un premier temps, son jeton OMG a permis de lever des fonds via une ICO, d'un montant de 25 millions de dollars, en 2017. Depuis le lancement sur le mainnet, celui-ci permet également de payer les frais de réseau. Dans un futur proche, lorsque OMG Network aura finalisé son mécanisme de Proof of Stake, les jetons pourront être utilisés pour valider les transactions sur le réseau et profiter d'une partie des frais de transaction générés.

En pratique, OMG Network utilise la technologie Plasma, imaginée et conçue par Vitalik Buterin et Joseph Poon. Cependant, l'implémentation utilisée par OMG Network diffère légèrement et est appelée More Viable Plasma.

Plasma : la technologie derrière OMG Network

Plasma est une technologie qui permet de déporter des agrégats de transactions hors de la chaîne principale d'Ethereum, sur des « chaînes enfants ».

Chacune de ces chaînes enfants est dérivée de la chaîne principale d'Ethereum et peut être assimilée à une copie plus légère d'Ethereum. En outre, chaque chaîne enfant peut aussi être dérivée pour créer d'autres chaines enfants.

Ethereum Plasma Tree
Exemple d’un arbre de chaînes Plasma – Source : Whitepaper

Chaque chaîne enfant communique avec Ethereum via un smart contract qu'elle a créé sur le réseau. Par la suite, la chaîne enfant publiera les modifications de son état sur la chaîne principale de manière périodique.

En pratique, pour interagir avec OMG Network et, de ce fait, une plasma chain, un utilisateur devra déposer ses fonds sur le smart contrat présent sur Ethereum.

Une fois déposés, une représentation des fonds est créée sur la plasma chain d'OMG Network et l'utilisateur peut les utiliser comme bon lui semble, en profitant de transactions peu coûteuses et quasi instantanées.

De son côté, la plasma chain assure la validation des transactions réalisées, tout en profitant de la sécurité apportée par la chaîne mère, à savoir Ethereum.

Contrairement aux Rollups que nous avons pu rencontrer du côté d'Optimism, les plasma chains ne permettent pas d'exécuter de smart contracts. Elles se restreignent aux transferts de fonds.

Comme nous venons de le voir, OMG Network semble avoir toutes les cartes pour permettre des transferts sans frais sur Ethereum. Depuis le lancement du mainnet, plusieurs projets ou entreprises ont migré vers le réseau. Par exemple, Tether a migré une partie de ses fonds sur le réseau en août 2020 et, en parallèle, Bitfinex a intégré OMG Network à son infrastructure pour les dépôts et retraits en USDT.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER