HebdoCrypto

Hebdo Crypto #20 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant les cryptomonnaies et les protocoles blockchain est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : chaque dimanche, nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

📌 L’immanquable du coin

Cette semaine, nous allons nous intéresser à l’article de Gregory qui a cherché à savoir si les allégations portées par Nouriel Roubini face au Congrès américain étaient vraies. Ce dernier a affirmé que selon une étude la Chine serait en mesure de détruire le Bitcoin en un claquement de doigts. Il n’en a pas fallu plus à Gregory pour mener son enquête et éplucher l’étude en question afin de déterminer si la Chine serait capable de mener une attaque contre le Bitcoin, dans le contexte actuel.

Chine-Muraille-Bitcoin-BTC

Afin d’avoir une meilleure compréhension des tenants et aboutissants de l’histoire, Gregory nous dépeint le contexte actuel et nous présente le point sensible de l’histoire: 80% du minage est réalisé par 6 pools différentes dont 5 sont chinoises, une attaque de type 51% pourraient être menée par coordination de ces 5 pools.

Dans un second temps, il revient sur la nature P2Ppeer-to-peerde Bitcoin. En effet, cette structure de nœuds stockant une copie de la blockchain pourrait être un vecteur d’attaque possible si un acteur disposant d’assez de puissance de calcul arrivait à contrôler également les nœuds P2P.

« Le gouvernement chinois pourrait être en position pour perturber le fonctionnement décentralisé de Bitcoin, à la fois par des moyens de pression économiques et techniques, d’abord au plan domestique, mais aussi sur un plan plus large. »

L’étude ne s’arrête pas là, une hypothèse a été émise selon laquelle le Great Firewall chinois aurait déjà influencé Bitcoin en jouant un rôle sur le comportement des mineurs chinois entre avril 2015 et juin 2016. Durant cette période, les pools chinoises ont miné un grand nombre de blocs vide – 7 % au lieu de 0,2 %. 

Evolution du hashrate global, Fig a ; Pourcentage de blocs vides minés, Fig b.

Pour conclure son analyse, Gregory tempère les résultats de l’étude. Certes, des attaques sont possibles notamment grâce aux imposantes pools de minage chinoise. Cependant, ces dernières ne sont pas liées au gouvernement et leur puissance ne provient pas uniquement de Chine. Si des comportements suspects venaient à être repérés par la communauté, les mineurs du monde entier pourraient basculer vers d’autres pools.

N’hésitez pas à consulter l’article dans son intégralité : Killing Bitcoin : La Chine peut-elle détruire Bitcoin ?

🗞 L’actualité en bref

▶  TravelbyBit la start-up permettant de régler des services touristiques en cryptomonnaies intègre le Binance Coin (BNB) à ses moyens de paiements. Cela fait suite à un investissement de 2,5 millions de dollars de la part de Binance.

▶  Suite à la chute importante des volumes de trading, la plateforme d’échange OKEx retire 50 pairs de trading. D’après cette annonce, 42 tokens subiront ce changement, mais ces derniers ne seront pas retirés de la plateforme.

▶ Après avoir subi un hack de 30 millions de dollars, Bithumb annonce avoir en récupéré 14 millions grâce à l’aide des plateformes d’échange et notamment de Changelly qui a bloqué les fonds provenant de l’adresse du hacker.

▶ Ethereum va accueillir un nouveau prototype de transactions sécurisées et privées utilisant le concept de zero-knowledge proofCette annonce a été émise par Ernst and Young la société d’audit financier.

▶ Metamask a annoncé lors de la DevCon4 le lancement d’une application mobile. Cette app permettra de gérer son wallet depuis son smartphone, mais également d’accéder aux différentes Dapps Ethereum, une aubaine pour les addicts des CryptoKitties.

▶ Ledger suspend le support de Bitcoin Cash (BCH) sur des hardwallets. La compagnie française souhaite d’abord connaitre l’issue du hard fork se déroulant le 15 novembre. Le support sera repris quand une des deux chaînes soit stable.

▶ Coinsource, société à l’origine de nombreux ATM bitcoin va pouvoir étendre son activité dans l’état de New York suite à l’acquisition de la BitLicense. Cette licence encadre les entreprises du domaine de la blockchain et des cryptomonnaies.

▶ Résumé de la deuxième journée de la DevCon4 de Prague, conférence dédiée à l’écosystème Ethereum par Nicolas Girardot : 

📊 Les métriques de la semaine

➤ 10 milliards, c’est le nombre de requêtes journalières traitées par le service Infura permettant aux développeurs de Dapps d’avoir accès aux données de la blockchain Ethereum. Un trop grand nombre d’après Afri Schoedon qui estime que l’écosystème Ethereum serait trop dépendant de cette application tierce.

 ➤ 96 %, c’est la chute qu’ont subis les frais de transaction du Monero (XMR) suite au déploiement du hard fork Bulletproofs ramenant les frais à 2centimes. Ce hard fork amène une restructuration de la manière dont les transactions confidentielles sont vérifiées.

8 milliards de dollars, c’est la valorisation atteinte par la société Coinbase avec des revenus estimés à 1,3$ milliards. Rappelons que la compagnie réalise ses bénéfices grâce aux frais appliqués sur la plateforme ainsi qu’à ses propres cryptoactifs.

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar