GMO

GMO : le géant japonais va lancer un stablecoin adossé au yen en 2019

Trading du CoinTrading du Coin

Le groupe GMO est le géant de l’Internet au Japon, et depuis qu’il s’est lancé dans les cryptomonnaies, il ne s’arrête plus : lancement de ses mineurs de bitcoins B2, puis des modèles B3, création de sa plateforme de cryptotrading… On apprend que GMO souhaite désormais lancer son propre stablecoin, adossé au yen japonais.

Lancement du “GMO Japanese YEN” (GJY) en 2019

Nul ne sait si cela serait un peu en réponse au fonds chinois qui avait également annoncé vouloir lancer un stablecoin basé sur le yen, mais GMO a fait cette annonce par un communiqué de presse sur son site, en date de ce mardi 9 octobre :

« GMO Internet lance un stablecoin adossé au yen japonais (…) le “GMO Japanese YEN” (symbole : GJY) dans les pays asiatiques en 2019 ».

Le communiqué de GMO précise également que :

« GMO Internet positionne son activité sur les cryptomonnaies comme son secteur d’activité stratégique, et est déjà engagé dans des activités de change de cryptomonnaies et de minage de cryptomonnaies. À partir du lancement de la nouvelle “cryptodevise indexée en yen”, nous allons maintenant prendre en charge les transactions de cryptomonnaies transfrontalières ».

Pour chaque GJY émis, un yen japonais sera gardé en contrepartie. La garde de ces yens et l’emplacement de cette réserve est encore à l’étude.

Le groupe GMO explique avoir :

« (…) reconnu le potentiel des stablecoins pour assurer la stabilité des prix, et a décidé de lancer des préparatifs à grande échelle pour émettre des stablecoins, destinés à prendre en charge des transactions en cryptomonnaies transfrontalières, en vue d’une utilisation future des cryptomonnaies pour les paiements ».

Un remplaçant fiable de l’USDT de Tether ?

Cointelegraph cite Masatoshi Kumagai, fondateur et président de GMO, qui explique dans sa déclaration :

« Nous avons des banques et des licences de confiance au Japon, nous allons donc émettre GJY en Asie, mais nous pouvons également stocker des actifs au Japon (…) Et si cela se produit, tout le monde ne sera pas inquiet comme pour Tether ; là on peut dire que GMO a une banque ici, et y conserve la monnaie fiat ».

Il fait référence aux inquiétudes sur la société Tether et son USDT, pour lesquels les rumeurs d’insolvabilité ne sont toujours pas clairement levées.

Étant donné le peu de stablecoins existants basés sur une autre devise que le dollar américain, on peut ici saluer l’initiative de GMO, qui confirme son très grand enthousiasme quant au crypto-univers et aux blockchains.

Sources : CoinTelegraph ; GMO || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici