Ethereum Constantinople

Ethereum : le lancement sur TestNet de Constantinople repoussé par sécurité

Trading du CoinTrading du Coin

Une douzaine de développeurs d’Ethereum s’étaient réunis début septembre, pour décider des améliorations qui seront apportées au réseau ETH dans le prochain fork, appelé Constantinople. Le lancement en TestNet de Constantinople était prévu pour ce 9 octobre, mais on apprend qu’il va finalement être repoussé à plus tard.

Les développeurs d’Ethereum ont décidé de reporter le TestNet de Constantinople au 14 octobre a priori, à cause notamment d’un risque d’attaque DoS (Denial of Service) sur l’EVM (Ethereum Virtual Machine). C’est Péter Szilágyi, responsable d’équipe pour l’Ethereum Foundation, qui l’explique dans un tweet sur son compte officiel :

« Suite à une décision de la communauté, nous avons retardé le TestNet sur Ropsten Ethereum du hard fork Constantinople (…) au bloc N°4230000 (soit +5 jours) afin de permettre aux clients (les nodes/nœuds) d’implémenter, de tester et de publier une mise à jour de CREATE2, contrant un vecteur d’attaque DoS de l’EVM (Ethereum Virtual Machine) récemment détecté. »

D’après CoinDesk, ce délai supplémentaire permettrait également aux utilisateurs du TestNet Ropsten de pouvoir tester d’autres projets Ethereum, comme la solution off-chain de scalabilité appelée « Raiden ». Rappelons que la mise à jour Constantinople est prévue pour être lancée sur le MainNet d’Ethereum entre le 30 octobre et le 2 novembre prochain, lors de la quatrième conférence annuelle des développeurs du réseau ETH (la Devcon). Parmi les éléments majeurs du hard fork, il y a notamment la diminution de la récompense par bloc miné, qui passe de 3 à 2 ethers, ainsi que le repoussement de 12 mois de la bombe de difficulté, qui devait augmenter drastiquement la difficulté de minage pour forcer le passage du réseau en Proof-of-Stake (PoS).

Ether_Ethereum_ETHLa décision semble plutôt sage, car tout hard fork implique un risque de scission de la blockchain (en deux chaînes de blocs différentes), et même s’il s’agit du TestNet, cela pourrait faire perdre un temps précieux en recherche et développement sur le réseau Ethereum, notamment pour le projet Raiden cité plus haut. Nous en saurons donc plus sur le bon déroulement des tests le 14 octobre !

Sources : Coindesk || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar