Dune (DUN) : Xavier Niel, Jean-David Blanc et Marc Simoncini investissent dans le fork de Tezos (XTZ)

Trading du CoinTrading du Coin

Pour une blockchain dont la caractéristique est notamment de chercher à résoudre le problème de gouvernance, le projet Tezos (XTZ) a justement vu de fortes divergences au sein de sa communauté, menant au fork Dune (DUN). Ce dernier semble aujourd’hui attirer de nombreux entrepreneurs de renom, dont notamment Xavier Niel, Jean-David Blanc et Marc Simoncini.

Quand la liberté mène à la scission

Rappelons que Dune est développé à Origin Labs par une équipe blockchain spécialisée originaire du groupe OCamlPro, un langage de programmation français utilisé pour Tezos (XTZ). Présenté par M. Le Fessant, fondateur de OCalmPro, le projet avait vu le jour en juin de cette année.

L’annonce de ce projet alors soutenu par le fonds crypto Starchain Capital avait déclenché des remouds au sein de l’écosystème Tezos. Souvenons-nous de Shaun Belcher, directeur exécutif chez Tezos Commons, qui avait à l’époque désigné ce fork à venir comme un “pump and dump”. Nicolas Cantu, co-fondateur de Chain Accelerator, avait également critiqué le projet comme étant un fork “scammy” et “barbare”.

Le projet avance pourtant visiblement à grand pas malgré ces menus désaccords, puisqu’un white paper a enfin été publié ce 20 août sur le site du projet (dune.network). De même, un airdrop distribuant les tokens DUN du projet devrait avoir lieu autour du 6-7 septembre prochain, lorsque la blockchain Tezos originelle atteindra son bloc numéro 600 000.

Des investisseurs prestigieux apportent leur soutien

Selon Capital qui a sorti l’information ce matin, de nombreux fonds d’investissements liés à des dirigeants de géants français seraient sur les rangs pour soutenir le projet Dune : sont notamment cités les fonds liés à Xavier Niel (fondateur de Free), Marc Simoncini (créateur de Meetic), Jean-David Blanc (Allociné et Molotov), Alexis Bonillo (Zenly), ou encore Oussama Ammar (The Family).

Selon Fabien Dureuil, associé chez Starchain Capital avec qui nous avons pu échanger, d’autres investisseurs – notamment américains – ont également mis la main à la poche, particulièrement Sean Rad et Justin Mateen, co-fondateurs de Tinder.

Le montant levé annoncé est de 1 million de dollars.

Toujours selon M. Dureuil, le projet Dune sera tourné vers les applications décentralisées (dApps) destinées aux entreprises, avec de supposées premières applications comme l’identité numérique et ses composantes (un concept très large sur lequel s’aventure déjà notamment Microsoft). La sortie des premières dApps sur Dune serait ainsi prévue dès le 10 septembre 2019.

Bien qu’il soit encore tôt pour évaluer ce projet, il semble générer un buzz certain dans la sphère entrepreneuriale francophone. Loin d’être un gage de succès à lui seul, cet intérêt n’en est pas un moins étonnant pour un si jeune projet. Une affaire à suivre au moins jusqu’en février 2020, où une palette de langages de smart contracts sera utilisable sur le projet Dune.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
JeanF
Invité
JeanF

Un nom curieusement proche avec celui du moteur de la cryptomonnaie Ğ1: Duniter,
https://monnaie-libre.fr/
En tout cas les ressemblances s’arrêtent là.