lagarde bce

Christine Lagarde en remet une couche sur le crypto-euro

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(44)

La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a déclaré que la banque se devait de prendre “une longueur d’avance” concernant les cryptoactifs. Elle en a profité pour définir les objectifs du potentiel crypto-euro. 

Crypto-euro ou pas, telle est la question

C’est lors de la première conférence tenue par la BCE, qu’ont été débattus les “pour” et les “contre” concernant l’introduction d’un crypto-euro. À ce sujet, Christine Lagarde a déclaré qu’il était important pour la BCE d’identifier les objectifs du projet avant de passer aux détails techniques.

« Essayons-nous de réduire les coûts ? Est-ce qu’on essaie de supprimer les intermédiaires ? Essayons-nous d’avoir une finance inclusive sans frais ? Il y a toute une série d’objectifs qui peuvent être poursuivis. »

Interrogée à propos de l’intérêt porté par d’autres banques centrales pour des projets similaires, Christine Lagarde a déclaré :

« Ma conviction personnelle est qu’étant donné les développements que nous voyons, non pas tant dans le bitcoin que dans les projets de stablecoins… nous ferions mieux d’être à l’avant-garde, car il y a clairement une demande à laquelle nous devons répondre. »

Pour les plus curieux d’entre vous (et qui auraient une bonne heure devant eux), la conférence en question est mise à disposition sur les canaux officiels de communication de la Banque Centrale Européenne (oui, juste ici, camarades !).

Stablecoin national au centre des débats

La création d’un stablecoin géré par une banque centrale semble être LE sujet qui agite l’ensemble des régulateurs et administrateurs des banques centrales à travers le monde.

Alors que le débat n’était encore qu’anecdotique, l’annonce de la création de la cryptomonnaie Libra par Facebook a mis le feu aux poudres, ébranlant les institutions, effrayées de perdre la souveraineté monétaire.

Depuis, la Chine, les États-Unis ainsi que l’Europe débattent voir travail activement sur la création de cryptomonnaies étatiques.

Pour les consommateurs, la création d’une telle monnaie pourrait avoir de lourdes conséquences, notamment sur le respect de la vie privée. En effet, les états montrent leur volonté d’aboutir sur une société sans cash, impliquant une surveillance constante des flux monétaires et une réduction de la vie privée. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 44

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Jacques Favier
Membre

IL NOUS FAUDRAIT LE LIEN VERS LA CONF!

Frederic Ocana
Invité
Frederic Ocana

La conclusion est super tirée par les cheveux (dsl c t facile sur toi :P) mais aucun des projets actuels de CBDC n inclu de notion de privacy c est meme plutot l inverse …