Bitcoin Cash : Coinbase suspecté de délit d’initié

Trading du CoinTrading du Coin

Issu d’un fork le 1er août 2017 , Bitcoin Cash a connu une croissance fulgurante. Cette croissance s’est accélérée ces derniers jours, allant jusqu’à classer BCH parmi les cryptomonnaies les plus capitalisées. Mais cette récente ascension pourrait être liée à un délit d’initié, ce qui a mené le PDG de Coinbase à ouvrir une enquête.

Coinbase suspecté de délit d’initié

Bitcoin Cash aurait récemment connu un regain d’intérêt lié à ses délais de transactions inférieurs à ceux de Bitcoin. Cependant, ce qui pourrait surtout avoir boosté la valeur du BCH, c’est son arrivée sur les plateformes d’échanges Coinbase et GDAX.

Coinbase suspecté de délit d'initié

Certains observateurs associent cette incroyable envolée du prix (le BCH a même été affiché à 9 000 dollars sur GDAX !) à un délit d’initié concernant l’ajout de cette monnaie sur les deux plateformes jumelles. De nombreuses voix se sont d’ailleurs élevées à ce sujet sur Twitter.

“Peu importe comment vous le considérez, ceci est un DÉLIT D’INITIÉ! Quelqu’un avait un tas de Bitcoin et savait que Coinbase allait ajouter BCH et s’en est tiré de ce #flippening avec un GROS profit. Qui que vous soyez, vous faites passer les cryptos pour Wall Street. Honte à vous.”

“Hey @coinbase, @GDAX et Brian Armstrong, en vous engageant à faire partie d’un produit indexé pour le CME, vous acceptez certaines règles. Puisque les nouvelles sur BCH ont clairement fuité aux alentours de 2h30 CST, on peut parler de délit d’initié. J’espère que vous appréciez les plaintes qui arrivent.”

Certains employés de Coinbase sont accusés d’avoir acheté des BCH juste avant que l’entreprise annonce l’ajout de la monnaie sur sa plateforme et celle de GDAX.

L’hypothèse d’un délit d’initié a d’ailleurs été amplifiée par la soudaine hausse de la valeur du BCH peu de temps avant l’annonce, et qui a ensuite flambé une fois l’annonce faite.

Brian Armstrong hausse le ton

Face à cette situation embarrassante pour sa société, le CEO Brian Armstrong a rapidement réagi sur le blog officiel de Coinbase.

« Nous avons une politique de trading en place depuis un certain temps chez Coinbase. La politique interdit aux employés et aux sous-traitants d’échanger des devises sujettes à des « informations matérielles non-publiques », par exemple lorsqu’un nouvel actif sera ajouté à notre plateforme. En plus des interdictions de trader, il est également interdit de communiquer des informations matérielles non-publiques à l’extérieur de l’entreprise. » Brian Armstrong

Afin de faire preuve de bonne foi, Armstrong a annoncé qu’une enquête était en cours pour déterminer d’où pourrait provenir l’éventuelle fuite.

« Compte tenu de la hausse des prix au cours des heures qui ont précédé l’annonce, nous mènerons une enquête sur cette affaire. Si nous trouvons la preuve qu’un employé ou un entrepreneur viole nos politiques – directement ou indirectement – je n’hésiterai pas à le licencier immédiatement et à prendre des mesures juridiques appropriées. » Brian Armstrong

En attendant de voir les résultats de l’enquête, Coinbase a décidé de suspendre les transactions de Bitcoin Cash sur sa plateforme.

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

7 Commentaires

  1. […] Coinbase est un des plus gros acteurs évoluant dans le monde des cryptomonnaies. La société américaine ne cesse d’innover et le succès semble au rendez-vous. Il est attendu de ce genre d’acteur un comportement irréprochable, qui plus est dans le monde des cryptomonnaies qui a encore tout à prouver. Pourtant, Coinbase a plus d’une fois montré des défaillances internes, parfois graves comme cette suspicion de délit d’initié. […]

  2. […] Face aux rumeurs, Brian Armstrong, CEO de Coinbase, avait répondu que la firme mènerait sa propre enquête et sanctionnerait tout délit d’initié avéré, eu égard à la politique de Coinbase en la matière. Si les recours collectifs sont acceptés, c’est désormais devant la justice nord-californienne qu’il faudra répondre à ces allégations, assorties d’une deuxième plainte, déposée par Timothy G. Faasse and Jeffrey Hansen : Coinbase aurait volontairement mal informé ses clients afin de garder leurs fonds non-réclamés (crypto-monnaies retirées vers des adresses mail non-reliées à un compte Coinbase, crypto-monnaies issues de hard forks, airdrops). […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici