MimbleWimble : BEAM réussit son hard fork !

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

MimbleWimble est axé sur la confidentialité des transactions. GRIN et BEAM (lancés en janvier 2019) sont les deux principaux projets de cryptomonnaies qui exploitent ce protocole. BEAM a fait évoluer son réseau grâce un hard fork : tour d’horizon des changements.

Un nouvel algorithme tout neuf !

Après un premier hard fork en août 2019, le projet BEAM vient de réussir sa deuxième mise à jour globale ce 28 juin.

Le hard fork s’est produit à la hauteur du bloc N° 777 777 ce dimanche. Il faisait l’unanimité dans la communauté BEAM, il n’y a donc pas eu de division en deux blockchains.

BEAM hard fork

Mission réussie pour les développeurs de BEAM ! – Source : medium.com/beam-mw

Le principal changement apporté par ce hard fork est le passage de BeamHash II à BeamHash III, un nouvel algorithme pour le consensus par Preuve de travail (PoW) de BEAM.

Réseau stabilisé et résistant aux ASIC

La difficulté globale du réseau (voir ci-dessous)a changé en conséquence. Les mineurs retardatairesqui n’avaient pas encore mis à jour leur logiciel de minage – ne participaient plus aux validations de blocs. De plus, BeamHash III a été conçu pour diminuer naturellement la vitesse de calcul par carte graphique.

BEAM mining difficulty

Difficulté de minage (en rose) et nombre de blocs par heure (en bleu) sur BEAM au moment du hard fork – Source : medium.com/beam-mw

La puissance de calcul totale du réseau (hashrate) est revenue à son taux d’avant le hard fork, à peine 24 heures après la survenue de ce dernier.

L'objectif de ces deux premiers hard forks est de décourager le développement de machines spécialisées de minage (comme les ASIC). Ces appareils ont tendance à provoquer une centralisation de la puissance entre les mains des gros acteurs.

Vous pouvez voir la liste des autres changements effectués ici, sur le blog de l’équipe BEAM. GRIN, l’autre projet qui exploite le protocole MimbleWimble, va lui aussi connaître un hard fork, d’ici une quinzaine de jours.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER