Libra : VISA, Mastercard, Ebay et d’autres quittent le projet de cryptomonnaie de Facebook

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Après le coup en traître, le coup de tonnerre ! Suite au départ de Paypal la semaine dernière, le projet Libra fait face à une série de défections d'envergure.

VISA, Mastercard, Ebay, Mercado Pago et Stripe viennent ainsi de faire savoir qu'ils se mettaient en retrait du projet de stablecoin de Facebook.

Remous pour le stablecoin

Il est encore temps de ranger les confettis et de décommander le spectacle. Alors même que l'inauguration de la Fondation Libra et la révélation des membres de l'association doivent avoir lieu dans quelques jours (le 14 octobre), il semble qu'il y aura quelques chaises libres à la fête.

En effet, le projet de cryptomonnaie de Mark Zuckerberg fait face à une série de défections, et pas des moindres : Mastercard, VISA, Ebay, Stripe et Mercado Pago. Ces différentes entités ont ainsi fait savoir – en l'espace de quelques heures dans la nuit – que les incertitudes en matière de régulation commençaient à leur déplaire fortement. Elles préfèrent finalement battre prudemment en retraite, plutôt que de se confronter à des autorités manifestement peu emballées par le projet monétaire global de Facebook.

Ils rejoignent en cela Paypal qui aura été le premier a quitter le navire il y a quelques jours. Pour l'heure, seul VISA a officiellement réagi :

« Nous avons décidé de ne pas adhérer à la Libra Association (…) notre décision finale sera déterminée par un certain nombre de facteurs, notamment la capacité de Libra de répondre pleinement à toutes les attentes en matière réglementaire. ».

Pas d'inquiétude, ça va bien se passer

David Marcus a réagi avec tact et l'élégance qu'on lui connait, ne manquant pas de remercier ces différentes sociétés d'avoir accompagné le projet jusque-là, en dépit des vents contraires. Il en profite pour quasiment percevoir un signe positif dans ces déconvenues en série :

« Ne vous précipitez pas en concluant à la fin de Libra (…).  Bien sûr, ce n'est pas une bonne nouvelle à court terme, mais dans un sens, c'est libérateur. Restez à l'écoute pour en savoir plus très bientôt. Un changement de cette ampleur est difficile. Tu sais que tu es sur la bonne voie quand tant de pression s'accumule. ».

Alors là, M. Marcus, chapeau.

Coup dur donc pour Libra, même si l'organisation rappelait il y quelques jours à peine que près de 1500 entreprises se bousculaient pour rejoindre la fondation. L'inauguration du 14 octobre sera l'occasion pour le projet de compter ses soutiens.

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Abel dit :

    L’histoire du Libra qui pourrait s’intituler “Chronique d’un fiasco annoncé” tend inéluctablement vers la fin. Les raisons profondes et techniques de cet échec sont analysées dans un post intéressant à l’adresse suivante :
    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2382939671947004&id=100006929821541

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER