Europe contre Chine : la course à la monnaie numérique s’intensifie

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(31)

Gogogo, Gotta Go Fast ! – Alors que le gouverneur de la Banque de France vient tout juste d’annoncer des tests d’une monnaie numérique dès 2020, la BCE publie à son tour un rapport de 3 pages sur la création d’un crypto-euro. Pendant ce temps-là, le gouvernement chinois pousse autant qu’il peut l’expérimentation blockchain dans son pays. “Pressés” vous avez dit ?

Un euro numérique, ça urge !

Alors que nous pensions le candidat chinois bien engagé (comme nous allons le voir juste après), le coureur européen fait une remontée fulgurante pour obtenir la première monnaie numérique de banque centrale (CBDC). Le long marathon prend ainsi des allures de sprint endiablé.

Dans un rapport publié ce mercredi 4 décembre, la Banque centrale européenne (BCE) expose clairement son désir d’émettre une monnaie numérique pour fournir des paiements plus rapides et moins chers aux citoyens de la zone euro :

« Les innovations technologiques transforment le paysage européen des paiements de détail (…) avec des services de paiement qui fonctionnent au-delà des frontières et qui sont plus rapides, moins chers et plus faciles à utiliser. Les stablecoins d’échelle mondiale sont les dernières d’une longue liste d’initiatives récentes [Bitcoin et les cryptos]. (…) Au vu de ces évolutions, la BCE estime que le moment est venu de donner un nouvel élan aux paiements de détail en Europe (…) Si les efforts de l’industrie ne suffisent pas à mettre au point une solution de paiement paneuropéenne innovante et efficace, le besoin social pourra être comblé en créant une monnaie numérique de banque centrale ».

Si le secteur privé européen devait ne pas être assez prompt à fournir un crypto-euro, la BCE compterait donc s’en charger ! Malgré toutes les discussions en cours, et les tensions possibles entre acteurs publics et acteurs privés, la BCE semble vouloir avancer vite :

« Une CBDC ayant le statut de monnaie légale pourrait garantir que tous les utilisateurs ont accès à un moyen de paiement simple et bon marché. »

La Chine à fond sur les blockchains

Le géant chinois ne perd pas de temps non plus de son côté, pour que l’avènement du crypto-yuan survienne avant celui du crypto-euro.

Car si l’on en croit l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, la Chine aurait déjà déposé un total de 12 900 demandes de brevets liées à la technologie des blockchains. De même, selon 8btc, il existerait 34 650 entreprises dans le pays qui travailleraient dans ce domaine.

Et les gouvernements locaux chinois, vivement encouragés par le pouvoir central, soutiennent ces initiatives à grand renfort de subventions. Aujourd’hui, c’est la zone franche de Hainan qui promet d’offrir un fonds d’un milliard de yuans (environ 142 millions de dollars) pour développer les sociétés blockchain. Cela faisant suite au fonds, d’un milliard de yuans également, fourni par le gouvernement local de Guangzhou il y a à peine un mois de ça.

L’UE et la Chine semblent bel et bien accélérer le mouvement vers une monnaie numérique de banque centrale ! Dans cette course, les Américains pourraient presque paraître un peu à la traîne… même si la FED admet étudier également un crypto-dollar.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 31

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici