Le génie Vitalik Buterin se creuse les méninges pour imaginer le premier fork d’Ethereum 2.0

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Ethereum 2.0 va-t-il innover ? – 3 mois après son lancement, le réseau Ethereum 2.0 se porte pour le mieux et comptabilise plus de 3 millions d'ETH déposés. Cependant, son co-fondateur Vitalik Buterin envisage d'ores et déjà d'apporter des modifications au protocole.

Un hard fork pour Ethereum 2.0

Le lundi 15 janvier, le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin a publié une proposition de mise à jour visant la beacon chain d'Ethereum 2.0. Qui dit mise à jour, dit fork. Dans ce cas, celle-ci se produirait grâce à un hard fork, pour le moment nommé sobrement « HF1 ».

À travers elle, les développeurs impliqués sur le projet souhaitent introduire diverses modifications mineures. En plus, ce hard fork permettra de tester le processus pour de prochaines modifications plus conséquentes.

Light clients

La principale modification proposée pour ce hard fork concerne les light clients (ou clients légers). Pour rappel, les clients légers sont des noeuds du réseau nécessitant très peu de ressources.

Ces noeuds permettent notamment la mise en place de trust-minimized wallets (ou wallet à confiance minimale), qui ne dépendent pas d'un service tiers pour récupérer les données de la blockchain.

Pour ce faire, la proposition souhaite mettre en place un comité de synchronisation (syn committees), composé de validateurs sélectionnés aléatoirement, qui auront la mission de publier une transaction spécifique permettant de déterminer l'état de la chaîne.

Attaque par réorganisation

D'autres modifications concernent des corrections dans les règles de forks. Certaines vulnérabilités y ont été décelées et pourraient mener à des attaques par réorganisation.

Bien que peu probables et nécessitant un timing parfait, ces vulnérabilités pourraient permettre à un attaquant d'exploiter la chaîne en détenant 34 % des validateurs.

Modification des pénalités

Pour finir, cette proposition introduit une modification des pénalités, à savoir du slashing.

L'objectif est de modifier les pénalités liées à l'inactivité d'un utilisateur. Ainsi, Vitalik Buterin propose de réduire les pénalités imposées aux validateurs ayant une connexion internet instable.

ethereum

Dans la pratique, la pénalité serait rendue quadratique. Cela veut dire que les pénalités seront différentes selon que l'inactivité constatée soit intermittente ou prolongée. Concrètement, un validateur hors ligne 1 heure de manière fractionnée sera moins pénalisé qu'un validateur hors ligne pendant 1 heure consécutive.

Évidemment, ce hard fork n'est encore qu'une proposition, et aucune date de publication n'a été révélée. Certaines modifications pourront encore lui être apportées, et il reste bien du chemin à parcourir avant une éventuelle approbation par la communauté de développeurs présidant à la destinée d'Ethereum.

Renaud H.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER