Ripple (XRP), petits secrets et cachotteries – Le gendarme boursier US veut TOUT savoir

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Ripple (XRP) passé au microscope – Rien ne va plus pour Ripple depuis fin décembre 2020, lorsque la Securities and Exchange Commission (SEC) a considéré que l’entreprise avait émis illégalement des valeurs mobilières, à savoir ses jetons XRP. Le long combat judiciaire qui dure depuis 8 mois ne semble pas prêt de toucher à sa fin, et le régulateur financier tente une nouvelle attaque.

Toutes les conversations de messagerie de Ripple mises à nues ?

La SEC et la société Ripple Labs enchaînent les échanges de coups, y compris les plus bas, dans la lutte pour prouver que le XRP est une valeur mobilière (securities), et que son émission a constitué un viol des lois américaines sur le sujet.

Après que la SEC ait obtenu l’aide de juridictions étrangères pour prouver la culpabilité de Ripple en mai dernier, la société émettrice du XRP a répliqué en demandant à son tour, demandé l’aide d’une entreprise étrangère, Binance Holding, pour tenter la démonstration l’inverse.

Cette fois, c’est le gendarme financier US qui repasse à l’offensive, en demandant de produire de façon exhaustive toutes les communications des employés de Ripple sur le réseau de messagerie professionnelle Slack.

Requête de la SEC demandant de produire de façon exhaustive toutes les communications des employés de Ripple sur le réseau de messagerie professionnelle Slack
Requête de la SEC – Source : SEC

>> Anticipez le prochain cycle de croissance de Bitcoin en vous inscrivant sur la plateforme de référence Swissborg <<

1 million de messages à décortiquer ?

En effet, après avoir prétendu qu’elle avait communiqué tous ces échanges, la société a finalement admis que ce n’était pas le cas, suite à une « erreur de traitement des données ». La SEC estime ainsi que Ripple n'a collecté qu'une petite partie de ses messages Slack et qu'une « quantité massive » de ces données n'a pas été transmise :

« L'erreur de données évoquée par Ripple, et son refus de produire la plupart des documents, ont déjà été hautement préjudiciables à la SEC. Entre autres choses, la SEC a fait déposer 11 témoins de Ripple en utilisant des enregistrements incomplets de leurs communications (…) »

La juge Sarah Netbrun, en charge du dossier pour la Cour du District Sud de New York, devra déterminer si la demande de la SEC pour se voir produire « plus d'1 million de messages, comprenant des téraoctets de données » constitue une demande pertinente ou non dans le cadre des accusations portées contre Ripple.

Tout indique en tout cas que le combat entre la SEC et Ripple est bien parti pour s’éterniser encore de longs mois. Et quand on voit que les responsables du scam Bitconnect viennent tout juste d’être condamnés par la justice US, suite aux poursuites de la SEC débutées à la chute de ce système de Ponzi début 2018, on se dit que l’affaire de Ripple avec le gendarme financier US pourrait faire aussi peser des années d’incertitude sur l’avenir du jeton XRP.

Pendant que Ripple se débat au tribunal, prenez le temps d'organiser votre stratégie en matière de patrimoine crypto (en y incluant d'ailleurs du XRP si ça vous chante). Pour ce faire, une offre exceptionnelle vous attend sur la plateforme Swissborg qui vous offre jusqu'à 100€ en cryptomonnaies lors de votre inscription (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER