Ripple, hors-la-loi ? – Les banques australiennes traînent la société devant les tribunaux

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(13)

Ripple copie les autres ? Ripple a utilisé la norme PayID afin de résoudre les problèmes d’interopérabilité rencontrés par ses clients lors des paiements. Malheureusement, la New Payments Platform Australia (NPPA), propriétaire de la marque, porte l’affaire en justice. Il s’agirait, selon elle, d’une utilisation non autorisée d’un service identique au sien.

Notre avis sur Ripple (XRP) »

Une solution open source PayID de Ripple Labs

Pas plus tard que le 18 juin, l’Open Payments Coalition a réuni plus de 40 entreprises œuvrant dans la cryptomonnaie, dont GoPay, Blockchain.com, Brave Flutterwave ou encore Mercy Corps, pour créer la norme de paiement PayID.

Ripple, protagoniste non négligeable dans le cadre de cette alliance, souhaite tirer profit de ce système pour permettre aux entreprises d’interagir plus intuitivement avec tous les réseaux de paiement existants. Grâce à cette norme, l’envoi et la réception de fonds devraient être nettement simplifiés sur le plan international.

Peu après le lancement de cette plateforme, elle a suscité le mécontentement d’une autre entreprise basée en Australie, qui n’est autre que la propriétaire d’une marque similaire. En conséquence, Ripple est poursuivie pour une affaire de propriété intellectuelle.

Protéger les clients australiens des escroqueries basées sur les cryptomonnaies

La NPPA a consacré un budget de 3,3 millions de dollars australiens pour le lancement de la marque PayID en 2018. Ainsi, les dispositions prises par cette société sont justifiées… Quoi qu’il en soit, le document judiciaire lié à cette affaire a été déposé auprès de la Cour fédérale d’Australie.

Selon Adrian Lovney, CEO de la NPPA, son intention demeure de protéger les bénéficiaires des services financiers en Australie.

« L’objectif de cette action est de prévenir les consommateurs et les entreprises australiens contre les pertes ou les escroqueries potentielles qui pourraient résulter de la confusion créée par un service de paiement utilisant le même nom que le PayID de la NPP, mais qui n’offre pas le même niveau de protection. »

À cause de cette similitude, 3 partenaires OPC de Ripple, à savoir FlashFX, BTC Markets et Independent Reserve, qui sont des clients australiens, auraient pensé que les activités de la NPPA et de Ripple étaient liées.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 13

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
L’écriture constitue l’une des activités qui me permet de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échec. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » -Aristote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici