Un hurluberlu lance un Ponzi à 35 millions de $ en crypto : sa fuite en jet-ski va vous étonner

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une partie de bataille navaleNous sommes, malheureusement, habitués aux histoires d’arnaque par schéma pyramidal dans la cryptosphère. Il faut toutefois admettre que “l’exit scam” de la présente escroquerie est tout aussi original que rocambolesque : le malfaiteur a tenté de s’enfuir avec… un scooter sous-marin !

Un scam pyramidal assez classique au départ

Ce 16 novembre, le Department of Justice (DOJ) du District Est de la Californie a publié un communiqué de presse sur une nouvelle affaire d’escroquerie à l’investissement qui concernait notamment les cryptomonnaies.

Matthew Piercey, un californien de 44 ans, est accusé d’avoir mené de juillet 2015 à août 2020 un plan de fraude à l’investissement qui lui aurait permis de récolter un total d’environ 35 millions de dollars.

L’arnaque est passée par les sociétés Family Wealth Legacy et Zolla. Elles promettaient de fortes rentabilités grâce à leurs soi-disant investissements dans le minage de cryptomonnaies ou dans un fonds de négociation avec un super algorithme de trading.

Comme toujours, dans le schémas de Ponzi, l’escroc et son complice (un certain Kenneth Winton) ont utilisé une partie de l’argent des derniers investisseurs arrivants pour effectuer des paiements aux premiers investisseurs arrivés.

Une tentative de fuite sous-marine !

Là où cette triste histoire devient originale, c’est lors de l’arrestation de Matthew Piercey par les forces de l’ordre.

Après sa mise en accusation du 12 novembre dernier, l’individu a tenté de fuir les agents du FBI venus l’arrêter. Pour cela, il a d’abord commencé par provoquer une course-poursuite en prenant son véhicule pour partir sur l’autoroute la plus proche.

Selon un article du New York Times, Matthew Piercey a fini par s’arrêter au bord d’un lac, puis aurait plongé dans l’eau avec ses vêtements de ville. Aidé d’un scooter sous-marin de marque Yamaha (le même modèle que ci-dessous), il est ainsi resté 25 minutes à barboter dans (et sous) l’eau, avant d’être repêché par les forces de l’ordre.

Une arme du crime pour le moins originale ; Source : yamahaseascooters.com

L’homme fait face à pas moins de 31 chefs d’accusation, dont fraude électronique, fraude postale, blanchiment d’argent et pressions sur témoins. Ces chefs d’accusation sont tous passibles d’une peine maximale de 20 ans de prison.

Quant à sa tentative de fuite haute en couleur, elle viendra surement s’ajouter à charge contre l’accusé. Une preuve de plus, s’il en fallait, qu’il vaut mieux se méfier des “supers opportunités” d’investissement dans les cryptos, si l’on ne veut pas que l’histoire finisse en queue de poisson.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER