Les pirates veulent voler vos cryptomonnaies : pourquoi les USA haussent le ton face à la Corée du Nord

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une affaire de pirates homologués Tous les pirates de la planète rêvent de dérober des cryptomonnaies au premier faux pas de leurs possesseurs légitimes. Les « hackers d’État » de la Corée du Nord sont même formés spécialement pour cela. Mécontente vis-à-vis de cette pratique, la justice américaine vient justement de placer 3 de ces pirates professionnels dans son viseur.

Des voleurs pros de cryptomonnaies

Le Bureau des affaires publiques du Departement of Justice (DOJ) des États-Unis, vient de révéler par communiqué de presse un acte d’accusation contre 3 pirates informatiques militaires nord-coréens.

Les accusés – Jon Chang Hyok, Kim Il et Park Jin Hyok – sont des membres de l’unité spéciale du Bureau général de reconnaissance (RGB), un service de renseignement militaire de la Corée du Nord. Une unité également connue sous le nom de « Lazarus Group ».

Parmi leurs nombreux actes malveillants de hack dont ils sont accusés, les 3 individus auraient notamment ciblé des sociétés liées aux crypto-actifs et commis des vols de cryptomonnaies :

« (…) 75 millions de dollars d'une société de cryptomonnaies slovène en décembre 2017, puis 24,9 millions de dollars d'une société crypto indonésienne en septembre 2018 et 11,8 millions de dollars d'une société de services financiers à New York en août 2020 (…) »

Au total, ces cibles représentent déjà près de 112 millions de dollars cryptos dérobées.

Un CV de méfaits long comme le bras

Parmi les nombreuses autres accusations de cyber-attaques menées par ces hackers figurent leurs utilisations répétées des très à la mode ransomwares, mais aussi une bonne vieille fausse ICO (Initial Coin Offering). Cette dernière a proposé, de 2017 à 2018, un soi-disant « Marine Chain Token », qui a permis à la fois de détourner et de blanchir des cryptomonnaies en faveur de la Corée du Nord.

« Les individus inculpés aujourd'hui ont commis une série de délits financiers et de cyber-crimes sans précédent (…) »

Michael R. D'Ambrosio, Directeur adjoint des Services secrets américains

Le présent acte d’accusation a permis au FBI de saisir une partie des crypto-actifs volés au service financier new-yorkais mentionné précédemment. Au total, 1,9 millions de dollars de cryptomonnaies ont été récupérées et seront restituées à la société victime.

Les accusations de conspiration en vue de commettre des fraudes et des abus informatiques rendent les 3 Nord-Coréens passibles d'une peine de 5 ans de prison, et la conspiration en vue de commettre des fraudes électroniques et bancaires peut leur valoir jusqu’à 30 ans d’emprisonnement supplémentaires.

Quand la plupart des États traitent et pourchassent les hackers comme des criminels, la Corée du Nord, elle, fait du piratage une sorte de sport national, avec carrément des unités militaires spécialisées. Plus que jamais dans ce nouveau marché haussier, il va falloir être prudent pour conserver ses précieuses cryptos.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER