Pakistan et blockchain : le drôle de jeu de Bitcoin Satoshi Vision (BSV)

BSV tente de s’insinuer au Pakistan – Quand il n’est pas occupé à intenter des procès contre la Terre entière, Craig Wright se trouve être le principal promoteur de la crypto BSV. Si cette dernière est en passe d’être oubliée dans les tréfonds de la cryptosphère, il semblerait qu’un lobbying actif l’ait malgré tout mené jusqu’au président du Pakistan. Explications !

Visite surprise de BSV au Président du Pakistan 

Pour rappel, la blockchain BSV est un hard fork, survenu en novembre 2018, du projet Bitcoin Cash (BCH) – ce dernier étant déjà lui-même une bifurcation du Bitcoin (BTC) original.

Le BSV n’est pas très bien vu dans la cryptosphère, étant donné qu’il est étiqueté du soutien du sulfureux Faketoshi Craig Wright, qui n’a jamais prouvé son auto-proclamation en tant que Satoshi Nakamoto.

C’est donc avec une certaine surprise que l’on découvre une mention de la blockchain BSV dans un message en date du 17 janvier 2022 émanant du président du Pakistan :

« Le président, Dr Arif Alvi, a rencontré une délégation internationale d’experts en blockchain, menée par le président et fondateur de l’association BSV Blockchain, James Nguyen, qui lui a rendu visite à Aiwan-e-Sadr. »

Publication Twitter Dr Arif Alvi président Pakistan - rencontre BSV Blockchain James Nguyen
Publication du Dr Arif Alvi – Source : Twitter

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

BSV pour aider au développement blockchain du Pakistan ?

Bien que Binance ait récemment eu quelques difficultés au Pakistan, à cause d’une sombre escroquerie au Ponzi, le pays ne semble pas fermé à l’idée des cryptomonanies, surtout de leurs applications.

Le président pakistanais a ainsi appelé à développer et à former les ressources humaines de sa nation dans le domaine des technologies émergentes, telles que la technologie des registres distribués (DLT). Cela afin de répondre aux exigences de la « quatrième révolution industrielle ».

Dans le communiqué de presse présent sur le site officiel de la Présidence du Pakistan, on apprend que le dirigeant aurait également déclaré :

« (…) la technologie des blockchains pourrait devenir un outil puissant pour suivre les transactions, réduire la corruption et accroître la transparence dans les secteurs public et privé. (…) »

Toujours selon le communiqué, James Nguyen, qui est donc un fervent soutien du BSV, aurait informé les participants « du potentiel et des utilisations de la technologie des blockchains ». Des domaines d’application dans les secteurs bancaires, financiers, environnementaux, gouvernementaux et de la santé auraient été abordés.

Comme on peut s’en douter, Nguyen en aurait aussi profité pour présenter « certaines initiatives prises par la blockchain BSV ».

Il reste à savoir si Craig Wright aura encore le temps d’aider au développement du BSV. En effet, en plus d’enchaîner les procès contre les développeurs de Bitcoin et de BCH (et même de BSV), le plus célèbre des Faketoshis va lui-même être sur le banc des accusés, pour fabrication et usage de fausses preuves.

Le temps de l’intérêt des états pour Bitcoin (y compris à l’occasion ses version low-cost) est venu. Et vous, que faites vous pour préparer l’avenir ? Commencez à vous familiariser avec ce monde passionnant, et n’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour