Milliardaire en Dogecoin ? Le rêve brisé du fondateur du DOGE

2021 aura été une année assez déjantée du côté des marchés des cryptomonnaies. Si l’on laisse de côté l’institutionnalisation croissante et l’explosion des volumes d’échange sur les différentes places de marché de la cryptosphère, il est une tendance qui n’aura malheureusement échappé à personne : le potentiel des investisseurs notamment particuliers à se précipiter n’importe comment sur le premier actif lolesque venu, particulièrement le Dogecoin (DOGE).

Les marchés crypto ont du mordant

Une situation qui naturellement ne s’est pas arrangée, dès lors que le hasard aura ajouté un milliardaire de la tech souvent célébré en demi-dieu à ce cocktail explosif. Et si certains petits chanceux ont réussi à tirer leur épingle du jeu et à se faire de petites fortunes sur les mouvements désordonnés du Doge cette année, il y en a un qui ne voit pas cette folie spéculative d’un très bon oeil : Billy Markus, le co-fondateur de la fameuse cryptomonnaie à tête de chien.

Le Dogecoin, une cryptomonnaie qu'elle est vraiment totalement inutile... mais elle a un logo de tête de chien.

Dans un thread posté sur Twitter, M. Markus revient ainsi sur certaines de ses frustrations, notamment l’ambiance particulière qu’il décrit comme quotidienne dans les échanges entre une communauté de holders d’une cryptomonnaie et les développeurs de cette crypto – bien souvent sous une intense pression et bénévoles, ou presque.

>> Plongez dans l’univers Bitcoin sur Binance, et par pitié pas de all in sur le SHIBA ! <<

Au milieu d’une tirade où il explique qu’il ne reviendra « jamais plus programmer ou contribuer à un projet open source crypto », le co-fondateur du Dogecoin lâche une petite bombe : il ne détiendrait plus aujourd’hui que 220 000 DOGE, soit l’équivalent de 45 000 dollars. Un petit magot déjà sympathique, mais effectivement bien loin des fortunes amassées par les fondations et les fonds d’investissement structurés grâce aux autres principales cryptomonnaies du marketcap.

On pourra donc aisément comprendre la pointe d’aigreur qui semble transparaître de ces quelques pensées partagées à la volée sur Twitter : nombreux sont les crypto-évangélistes à se prétendre pur parmi les purs, mais combien n’auraient pas craché sur une allocation dantesque et facilement liquidable contre une petite fortune d’un shitcoin créé et distribué pour le fun ?

Fan de bitcoin (BTC) ou de dogecoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Grégory Guittard

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour