Meta (ex-Facebook) rejoint MicroStrategy, Coinbase et Kraken dans la COPA

« This is great » – C’est ainsi que Jack Dorsey, l’ex-CEO de Twitter, a annoncé la nouvelle. Meta rejoint la COPA (Crypto Open Patent Alliance), une association qui regroupe une trentaine d’acteurs majeurs du secteur des cryptomonnaies. Le but du consortium est de prévenir les litiges liés aux brevets et soutenir l’internet open source.

Facebook prend un râteau, Meta embrasse les cryptos

Les échecs successifs de Facebook pour se lancer dans les cryptos ne semblent pas décourager Meta. En effet, le groupe dirigé par Mark Zuckerberg n’a pas dit son dernier mot et compte bien participer à la nouvelle économie du net. L’acteur du web est incontournable et à la base de nombreuses innovations. Une position de pionnier qui est menacée par les cryptos, au même titre que son « éthique »

En effet, Meta est devenue une entreprise monopolistique, rivalisant avec les plus puissantes du monde : Netflix, Google, Amazon, Apple et Microsoft. Les fers de lance du Web2 en somme. Mais le Web3 et son éthos sont centrés sur du code informatique open source. C’est-à-dire que les développeurs le mettent gratuitement en ligne pour que d’autres puissent le réutiliser/améliorer/compléter.

Membres de la COPA – Source : COPA

Le groupe Meta est régulièrement décrié, notamment pour l’opacité de certains algorithmes et d’autres mécanismes qui ont permis son ascension. Un positionnement idéologique qui semble pourtant frontalement opposé à l’esprit prôné par les acteurs du Web3. Facebook est-elle prête à changer son fusil d’épaule pour intégrer la famille des cryptos ?

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre jusqu”à 100 euros (lien affilié)  <<

Zuckerberg : « Le métavers devrait être plus ouvert »

Le but de la COPA est de réunir les principaux protagonistes de l’environnement crypto. On y retrouve Coinbase, Uniswap, MicroStrategy, Block (ex-Square), Kraken, Ark ou encore Blockstream. Une belle équipe de vainqueurs. L’ambition de ce syndicat est de mettre en commun les ressources actuelles pour permettre à chaque individu de développer des ressources nouvelles.

Publication Twitter Mark Zuckerberg - métavers devrait être plus ouvert
Publication de Mark Zuckerberg – Source : Facebook

« Le métavers devrait être plus interopérable et ouvert que n’importe quelle plateforme informatique auparavant. Meta est fière de rejoindre la COPA et de rendre ses brevets accessibles à tout le monde afin de construire ce futur tous ensemble. »

Mark Zuckerberg

Cela va sans dire, Meta n’est pas devenue une ONG en changeant de nom. Non ! Son but est bien de générer des profits en vendant des données à des annonceurs. La plateforme vit essentiellement des ressources publicitaires. Ses produits et algorithmes sont protégés par un code privé qui lui appartient. Or, le Web3 a pour ambition d’être codé en open source.

Meta masque ses ambitions cryptos ?

Max Sills, directeur général de la COPA, a accompagné la nouvelle en saluant l’arrivée de Meta, qui constitue une avancée pour l’alliance :

« Le leadership de Meta au sein de la COPA souligne l’importance que revêt la protection des technologies open source. Petites et grandes entreprises peuvent encourager l’innovation en collaborant sur l’infrastructure fondamentale. C’est une étape de plus franchie par la COPA, dont la mission est la suppression des obstacles légaux à l’avènement des cryptos comme l’épine dorsale pour les transferts de valeur partout dans le monde. »

Déclaration de la COPA

On peut lire entre les lignes que Meta contribuera à de nouveaux brevets open source. Mais aussi (voire surtout) que c’est « une étape de plus » et que la collaboration est essentielle, notamment concernant l’« infrastructure fondamentale » (du réseau). Si l’infrastructure fondamentale renvoie au code, elle englobe également l’infrastructure réseau, purement matérielle. Et Meta est très fournie, très compétente en la matière. Or, cette question est vitale pour la réussite du Web3, son éthique et sa philosophie initiale.

Dans 2 jours ? dans 2 semaines ? dans 2 mois ? personne ne sait quand le bull run crypto reprendra. Ce qui est certain, c’est qu’il ne sera plus temps d’avoir des regrets. Préparez au mieux cette prochaine phase de croissance en profitant dès aujourd’hui d’une offre exceptionnelle : jusqu’à 100€ en cryptomonnaies offerts lors de votre inscription sur la plateforme Swissborg (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Jeff Makvs

Enfant d’internet, j’essaie de me coucher chaque soir moins bête que la veille, notamment en observant la blockchain et ses acteurs. Je me réjouis de partager mes découvertes dans cet écosystème fascinant et avant-gardiste dès que j’en ai l’occasion : avant j’écrivais dans mon journal, maintenant j’écris dans le vôtre !

Recevez un condensé d'information chaque jour