Les tontons flingueurs de la cryptomonnaie – Nexo s’attaque-t-il à ChainLink ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.5
(17)

Nexo s’attaque à LINK ? – ChainLink (LINK) fait partie des des actifs les plus prolifiques des derniers mois. Pourtant, une mystérieuse étude critiquant le LINK a été publiée par l’entreprise Zeus Capital, interprétée comme une manigance de la part de Nexo.

Un rapport au contenu controversé

La semaine dernière, le gestionnaire de fonds Zeus Capital publiait un rapport cinglant sur la cryptomonnaie Chainlink, intitulé « La fraude Chainlink révélée ».

Ledit rapport mettait en garde contre le LINK, allant même jusqu’à prédire une chute de 99,1 % de son prix au cours des prochains mois. Le document affirme également que l’équipe de développement du projet serait « extrêmement réduite » et « inexpérimentée », en plus d’autres allégations.

Riche de 59 pages d’explications et de graphiques en tout genre, ce rapport a tout pour être convaincant. Pourtant, des signes avant-coureurs laissent perplexe. En effet, le site Zeus-Capital.com n’a été enregistré qu’un mois avant la publication du rapport et il en va de même pour son compte Twitter. De plus, ses soi-disant locaux basés à Londres et Hong Kong n’ont pu être contactés par CoinTelegraph.

Nexo derrière ce rapport ?

Alors que les internautes étaient déjà dubitatifs, un utilisateur de Twitter est allé plus loin. Ce dernier pointe du doigt le responsable de la recherche sur les actifs numériques de Nexo, Simeon Rusanov, comme étant à l’origine de ce rapport.

Publication de When Moon sur la culpabilité de Nexo dans l’affaire LINK – Source : Twitter

« Mesdames et Messieurs, nous les avons eus. Nexo Finance est derrière Zeus-capital.com. Après avoir trouvé le lien de Simeon Rusanov, c’est une nouvelle preuve qu’ils sont derrière ce rapport frauduleux. (…) »

En effet, plusieurs points laissent perplexe. En premier lieu, il existe au sein du rapport un lien qui redirige vers un compte appartenant à un certain Simeon. Ce prénom vous rappelle-t-il quelque chose ?

Lien pointant vers le compte de l’utilisateur « Simeon » – Source : Zeus-capital.com

Il y a ensuite des références à des typeforms (formulaire en ligne) liés à Nexo dans le code source de la page d’accueil de Zeus-Capital.com. Bizarrement, ledit formulaire a depuis été retiré de la page d’accueil de Zeus Capital.

Nexo nie tout en bloc

Bien que cette affaire semble être résolue, Nexo et ses employés défendent qu’ils n’ont aucun intérêt à publier un tel rapport. En effet, l’entreprise a récemment annoncé son partenariat avec Chainlink, et Simeon Rusanov n’a jamais caché son enthousiasme vis-à-vis du LINK.

Publication de Nexo qui dément les accusations sur la publication du rapport contre LINK – Source : Twitter

Depuis cette affaire, le co-fondateur de Nexo s’est exprimé.

« Nexo n’a rien à voir avec cela, et son auteur essaie d’insinuer une telle connexion par le biais de faux éléments selon lesquels Nexo serait en quelque sorte impliquée. »

Vus les rebondissements de l’affaire, de nombreux internautes restent dubitatifs. Il va à présent falloir suivre cette affaire de près pour espérer, un jour, avoir le fin mot de l’histoire.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 17

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

2 Commentaires

  1. Hello,
    Incapable de pouvoir se prononcer. Par contre dire que la société est arrivée il y a peu sur les réseaux sociaux … bof. Par contre la société qui a révélé la fraude de l’espagnol Let’s Gowex, n’était pas vraiment prise au sérieux lors de l’édition de leur rapport accablant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici