Krach de Bitcoin, interdiction, de négocier des actifs crypto en Chine… un air de “déjà vu”

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Alors que le Bitcoin est en train de franchir à la baisse ses supports clés établis pendant le bullrun, la Chine rappelle sa position quant aux actifs numériques. Après avoir émis de nouvelles restrictions sur le minage, la Chine s’en prend de nouveau aux entreprises crypto, 4 ans après l'interdiction de la People's Bank Of China (PBoC).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

L'histoire ne se répète pas, mais elle rime

Tout comme les bullruns, les bearmarkets antérieurs ont été marqués par des étapes bien précises. Lors d’un bullrun, le Bitcoin décolle en premier, rapidement suivi par les plus grosses capitalisations, puis se termine par une envolée des shitcoins, comme nous avons pu le voir avec les actifs numériques canins.

L’avènement d’un bearmarket quant à lui est marqué par des annonces engendrant une pression vendeuse, comme l’annonce d’une nouvelle règlementation ou le hack d’un exchange centralisé. En 2017, nous avions eu un nombre important de nouvelles lois et interdictions, notamment en Chine. Mais aussi, le hack de Bithumb (2017) et celui de Coincheck (2018), avant que le bearmarket ne s’installe durablement et fasse capituler les plus fervents crypto-enthousiastes. Une fois de plus, l’histoire de la finance manque d’originalité et la Chine bannit une nouvelle fois le Bitcoin pendant une période de peur extrême.

Trois organismes d'autorégulation secondent l'avis de la PBoC

Trois organismes d’autorégulation chinois ont conjointement publié un communiqué le 18 mai pour réitérer la position du pays sur les cryptobusiness. La National Internet Finance Association of China (NIFA), la China Banking Association (CBA) et la Payment and Clearing Association of China (PCAC), demandent aux institutions financières de ne pas s’engager dans des activités liées aux actifs numériques et de ne pas fournir leurs services aux entreprises se livrant à ces activités.

« Récemment, les prix des cryptomonnaies sont montés en flèche avant de s’effondrer, et le trading spéculatif des cryptomonnaies a bondi, portant gravement atteinte à la sécurité de la propriété des personnes et perturbant l’ordre économique et financier normal. »

Communiqué conjoint des organismes d'autorégulation chinois

La déclaration a été publiée dans le contexte de la poursuite de l’exécution des avis de la People Bank of China sur la prévention des risques liés au Bitcoin et aux Initial Coin Offering, qui ont été annoncés comme un changement de politique notable en Chine en 2017. Fondamentalement, cette déclaration n’est qu’une redite de l’avis de la PBoC de 2017 qui interdisait déjà aux entreprises fournir des services de négociation, de règlement ou d’assurance aux entreprises crypto. Les restrictions en matière d’actifs numériques en Chine sont maintenant monnaie courante, à tel point que le « China Ban » est devenu un méme à part entière au sein de l’écosystème.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

  1. Quefaitlemonde dit :

    Je vais boycotter au max les produits chinois.
    Pas de Huawei ni de Xiaomi ni de Qlix epress si je peux etc
    là bas ils vieillissent vivants des chiens des chats
    Les battes à morts avant…

    Stérilisent des tibétains
    Emprisonnent les ouihjours
    Prennent les organes de tai chi
    Tuent les opposants

    Stop

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER