Taxer les bitcoins “provenant de l’étranger”, L’idée de génie de l’Inde pour s’enrichir avec la crypto

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Taxer ou ne pas taxer, telle est la question ! – Les dernières rumeurs venant de l’Inde étaient plutôt positives, puisque le gouvernement songerait à légaliser Bitcoin et les cryptomonnaies dans le pays. Par contre, les dirigeants semblent avoir bien compris leur intérêt dans cette éventualité, puisque reconnaître les cryptos va leur permettre de les taxer.

2 % de crypto-taxes dans les poches de l’État ?

Malgré la forte réticence de la Reserve Bank of India (la Banque centrale indienne), qui aurait bien préféré voir Bitcoin et les cryptos purement bannis, les choses semblent bien engagés en Inde pour que les citoyens puissent y utiliser les cryptomonnaies sans crainte.

Comme le rapporte The Economic Times, cette légalisation des actifs numériques serait également une occasion de les taxer, en particulier s’ils proviennent « de l’étranger ». Si les crypto-actifs et leur blockchain n’ont pas de frontières, les cryptomonnaies achetées sur des plateformes d’échange en dehors du pays pourraient faire l'objet d'une taxe supplémentaire de 2 % aux crypto-investisseurs indiens.

En effet, les cryptos pourraient tomber sous le coup de la « taxe Google » locale, car les services fournis en Inde par des sociétés de commerce électronique étrangères sont soumis à la taxe dite d'« égalisation » – surnommée « taxe Google », puisque c’était l'un des principaux acteurs ciblés à la base.

Selon l’interprétation de cette réglementation, le prélèvement de 2 % s'appliquerait en sus du prix de la crypto, ce qui signifie que les plateformes pourraient être amenées à l'ajouter au prix de base, avant de reverser cette taxe à l’État indien.

S’il y a taxation, il y a reconnaissance, et c’est le seul point positif de cette affaire. Pour savoir si cette taxe s’appliquera bien (ou non) aux transactions sur les crypto-bourses étrangères, il va falloir que l’Inde choisisse si elle va suivre la voie de sa Banque centrale, qui veut l’interdiction des cryptomonnaies, ou si le pays s’oriente vers plus de souplesse.

Année après année, posséder du Bitcoin deviendra de plus en plus compliqué, mais tout n'est pas encore perdu ! Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER