La relance économique par Bitcoin ? La Hongrie montre l’exemple

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

La relance hongroise par la crypto – La Hongrie est le contre-exemple de la Corée du Sud qui, au lieu de taxer lourdement les gains en cryptomonnaies, souhaite procéder à un allègement des prélèvements fiscaux. Grâce à cette initiative, le pays espère relancer son économie largement impactée par la Covid-19.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-BTC-SwissBorg-1.png.

Un taux d’imposition passant de 30,5 à 15 %

La Hongrie prépare son plan de relance pour 2022. Ainsi, le pays envisage-t-il de réduire le taux d’imposition sur le trading de cryptomonnaies, menées par le roi Bitcoin. Le ministre des Finances hongrois, Mihály Varga, a évoqué cette perspective dans une vidéo publiée le 11 mai sur Facebook. Pour son ministère, une telle mesure pourrait se traduire par plusieurs milliards de forints1 forint équivalant à 0,0028 euro – de recettes fiscales supplémentaires.

Le taux d’imposition reculerait donc de 30,5 à 15%. Avec une imposition des revenus cryptos divisée par 2, la Hongrie s’imposerait alors comme un des pays européens les plus attractifs dans ce domaine. Le gouvernement favoriserait par ailleurs le développement du trading crypto auprès de sa population. C’est même une condition sine qua non à la hausse des recettes fiscale. Or, le bull run actuel de Bitcoin contribue déjà à une adoption croissante des cryptos par les Hongrois.

Une nouvelle place de choix pour trader du bitcoin

La mesure fiscale envisagée par la Hongrie aurait en outre le mérite de profondément simplifier la fiscalité sur les cryptomonnaies. Car en la matière, comme en termes de régulation plus largement, tout reste à faire. Fiscalement, les cryptos ne bénéficient pas de statut particulier. D’un point de vue fiscal, l’achat et la vente d’actifs numériques appartiennent à la catégorie « autres revenus ». Le minage de bitcoins relève, quant à lui, des activités indépendantes.

Et l’impôt dans tout ça ? Il s’applique dès lors qu’une cryptomonnaie est échangée contre de la monnaie fiduciaire. Le fisc hongrois a alors la main lourde. La catégorie « autres revenus », qui comprend les gains de changes, est une des plus lourdement taxées en Hongrie. Les traders et investisseurs Bitcoin locaux devraient donc se réjouir d’une taxation plafonnée à 15 % en 2022. L’inscription de la mesure fiscale au plan de relance du gouvernement doit toutefois encore être confirmée.

Pour favoriser encore plus l’émergence d’une économie cryptographique, l’exécutif devra peut-être s’inspirer de la Corée du Sud. Certes, la taxe y est supérieure (20%), mais elle ne s’applique qu’à partir de 2 230 dollars de gains. En revanche, il faut souhaiter aux contribuables que les services fiscaux n’aillent pas s'inspirer du côté de la France quant à la méthode de calcul de la plus-value.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

Auteur

Journaliste spécialiste de la transformation numérique, de la data, des cryptomonnaies et de la blockchain.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER