L’avenir du journalisme s’écrira-t-il en NFT sur la blockchain Ethereum ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un fonds caritatif voit le jour – Les jetons non fongibles (NFT) ne servent pas qu’à réaliser des ventes d'œuvres d’art numériques pour des sommes complètement folles. Le magazine Fortune et l'artiste NFT pplpleasr en font également usage pour créer une œuvre de charité qui aidera au développement du journalisme et de l'indépendance journalistique.

650 000 dollars d’ethers de dons

L’engouement autour des tokens non fongibles apporte un véritable flot d’argent frais dans ce secteur. De ce fait, l'artiste NFT pplpleasr a voulu rendre une partie des sommes qu’il a générées grâce à ses ventes d’œuvres d’art numériques.

Comme le rapporte notamment Coin Telegraph, l’artiste s’est associé avec le magazine Fortune pour faire don de plus de 650 000 dollars en ethers (ETH) à des organisations journalistiques.

Cette donation est en fait issue d’une vente aux enchères de couvertures de magazine sous forme de NFT de Fortune, réalisées par pplpleasr. Cette vente de jetons basés sur Ethereum a permis de récolter la coquette somme de 429 ETH, soit 1,3 million de dollars au moment de la clôture des enchères, qui se sont déroulées sur la place de marché NFT OpenSea. En réalité, c’est la moitié des revenus de cette vente qui a été redistribuée.

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance <<

4 groupes de journalisme aidés par des ventes de cryptos

La somme donnée a été répartie en 4 dotations égales de 165 000 dollars aux organisations suivantes :

  • Reporters sans frontiers ;
  • The GroundTruth Project ;
  • The Institute for Nonprofit News (INN) ;
  • The Committee to Protect Journalists.

« Ce n'est un secret pour personne que le système de soutien économique du grand journalisme a été remis en question au cours des deux dernières décennies, et que les journalistes du monde entier sont de plus en plus attaqués par des régimes oppressifs et autoritaires. »

Alan Murray, CEO du magazine Fortune

Les dons ont été traités par une plateforme caritative crypto-centrée, appelée Endaoment. Cette organisation de type DAO avait récolté 2,5 millions de dollars de financement pas plus tard qu’en juin dernier.

Ces 4 premiers dons ne resteront pas isolés, puisqu’ils ne sont en fait que les premières subventions du Fortune Journalism PleasrFund. Celui-ci acceptera les dons en cryptomonnaies, pour les redistribuer ensuite par tranches de 25 000 dollars, à des organisations choisies par Fortune et par pplpleasr.

Si c’est la première fois que la vente de couvertures de magazines transposées en NFT sert pour des donations, d’autres magazines célèbres ont déjà pris le chemin des NFT. Le magazine Playbloy explore aussi la piste des NFT après avoir noué un partenariat avec la plateforme Nifty Gateway et le magazine TIME en a même déjà émis.

Vous êtes en droit de ne rien comprendre à la tendance NFT. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l'avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER