Face à la hausse de la criminalité, le Tresor US veut encadrer les cryptomonnaies

Cryptomonnaies et régulation. En plein essor des ETF Bitcoin au comptant, validés par la Security and Exchanges Commission le 10 janvier 2024, on pourrait croire à une éclaircie réglementaire aux USA. Pourtant, le chemin vers une cohabitation harmonieuse entre innovation et sécurité est encore long.

Récemment, le Departement du Tresor (organe responsable de l’intégrité économique du pays), dirigé par Janet Yellen, a publié un communiqué annonçant certaines recommandations. Son message ? Il est grand temps de mettre de l’ordre. La raison de cette urgence ? L’ombre grandissante de la finance illicite dans notre bel écosystème.

Les cryptomonnaies, nouvel eldorado des criminels ?

Spoiler alert : la réponse n’est pas aussi simple qu’un oui ou un non. Avant même que le mot « cryptomonnaie » ne devienne courant, les criminels faisaient déjà preuve d’une créativité débordante pour blanchir leurs gains mal acquis. Par ailleurs, selon les experts de Chainalysis, les transactions illicites en cryptomonnaies en 2022 ne représentent qu’une fraction minuscule de l’ensemble des échanges.

« En plus de la réduction de la valeur absolue des activités illicites, notre estimation de la part de l’ensemble du volume de transactions crypto associée aux activités illicites a également diminué, passant de 0,42 % à 0,34 % en 2022. »

Rapport de Chainalysis – Source

Cela dit, le rapport des Évaluations Nationales des Risques 2024, dont les premiers axes ont été fraîchement dévoilés par le Trésor américain, peint un tableau moins rassurant. Selon ce document et son communiqué de presse, le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération financière continuent de figurer parmi les menaces les plus pressantes pour la sécurité nationale des États-Unis.

« Qu’il s’agisse de terrorisme, de trafic de drogue, d’agression russe ou de corruption, le financement illicite constitue le fil conducteur des plus grandes menaces à la sécurité nationale de notre pays (…) notre évaluation nationale des risques, est à la pointe de l’analyse de l’environnement mondial des risques afin de protéger les systèmes financiers américains et internationaux contre les abus commis par des acteurs illicites. Nous exhortons les secteurs public et privé à s’intéresser à ces rapports, ainsi qu’à notre prochaine Stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et autres financements illicites. »

Sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian E. Nelson – Source

La DeFi, le prochain front dans la lutte réglementaire aux USA ?

Malgré notre pointe de sarcasme, il est indéniable que le combat des États-Unis contre les cryptomonnaies, attisé par l’affaire FTX, est justifiable et se poursuit avec vigueur. Au cœur de cette bataille, la finance décentralisée (DeFi) et les stablecoins se dressent comme de nouveaux défis pour les régulateurs.

Les plateformes DeFi, malgré leur assujettissement théorique aux règles anti-blanchiment et anti-terrorisme, glissent souvent entre les mailles du filet réglementaire, ouvrant grand la porte aux abus par des criminels, comme le souligne le rapport du Trésor américain qui évoque, par exemple, les arnaques de jeux en ligne et autres Casino sur la DeFi.

le Tresor s'attaque aux cryptomonnaies
Le dépaartement du Tresor US alerte encore sur les cryptomonnaies

 

Vous cherchez un large choix de cryptos sur une plateforme régulée
<strong>Inscrivez-vous sur Bitpanda</strong>
Inscrivez-vous sur Bitpanda

Les stablecoins en ligne de mire

En parallèle, une inquiétude grandissante se focalise sur les stablecoins (paradoxalement plus centralisés que certaines cryptomonnaies). Ces derniers, devenant la monnaie de choix pour les groupes terroristes en quête de financement et prenant le relais du bitcoin, représentent un nouveau front dans la lutte contre l’utilisation malveillante des cryptomonnaies.

À noter également que Chainalysis met en lumière l’ascension de l’utilisation des stablecoins, notamment des tokens TRC-20 (dont l’USDT sur Tron) dans son rapport, soulignant la complexité croissante du paysage des cryptomonnaies face aux tentatives de régulation.

Alors que le combat pour une régulation équilibrée est sans doute nécessaire, il représente aussi un nouveau coup dur pour un secteur des cryptomonnaies qui lutte pour se développer dans un cadre souvent perçu comme punitif et truffé de stéréotypes. Des entreprises phares, telles que Coinbase et Ripple, ne se sont pas contentées de rester les bras croisés. Elles ont pris les devants en engageant des actions en justice contre des régulateurs comme la SEC, marquant ainsi leur résistance face à des mesures qu’elles jugent inéquitables.

Enfin, la représentation du secteur crypto comme un refuge pour les activités illégales ne tient pas compte de la réalité dans son intégralité. Si les discours officiels tendent à peindre un tableau sombre, ils omettent souvent de reconnaître que le véritable défi auquel cette économie numérique est confrontée n’est autre que la multitude de cyberattaques dont elle est régulièrement la cible. Ces incidents soulignent la nécessité d’une approche plus nuancée et mieux informée de la part des régulateurs, une approche qui reconnaît les efforts de sécurisation et d’innovation continus au sein même du secteur crypto.

Grâce à Bitpanda, vous pouvez investir sereinement dans les cryptos comme dans les actions ou même sur les ETF, en bénéficiant de la sécurité d'une plateforme auditée et régulée en France. Soutenez le Journal du Coin en vous inscrivant via ce lien affilié.
<strong>Inscrivez-vous sur Bitpanda</strong>
Inscrivez-vous sur Bitpanda

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice en chef depuis septembre 2023, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.