Face à Bitcoin, la lutte à mort des banques pour garder le contrôle de votre argent

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Des théories finalement pas si complotistesToutes les dépenses de chaque citoyen pourront bientôt être tracées grâce aux monnaies numériques de banques centrales (MNBC). Et ce n’est pas une personnalité appartenant à une soi-disant communauté complotiste qui le dit, mais bien le directeur général même de la Banque des règlements internationaux (BRI).

Toutes les transactions dans le viseur des banques centrales

Le directeur général de la Banque des règlements internationaux, Agustín Carstens, confirme les craintes des opposants aux MNBC, qui voient en celles-ci un outil de « contrôle absolu » des finances personnelles par l’institution. Carstens avait en effet révélé, le 19 octobre 2020, cette volonté des banques centrales de procéder à une surveillance accrue des dépenses de chaque individu. La vidéo de l’intervention de Carstens a été publiée récemment sur YouTube. Le fond de son message est clair :

« Nous ne savons pas qui utilise un billet de 100 dollars aujourd'hui et nous ne savons pas qui utilise un billet de 1 000 pesos aujourd'hui. La différence essentielle avec les MNBC est que la banque centrale aura un contrôle absolu sur les règles et règlements qui détermineront l'utilisation de cette expression de la responsabilité de la banque centrale, et nous aussi aurons la technologie pour faire respecter cela. »

Déclaration d'Agustín Carstens sur la chaîne « The Market Sniper » – Source : YouTube

Le CEO de ShapeShift, Erik Voorhees, fait partie des personnalités de la cryptosphère qui avait alerté quant au danger des MNBC. Il avait déclaré qu’elles n'offraient rien de nouveau à ses utilisateurs et qu'elles ne profiteraient qu’aux personnes qui veulent portent atteinte à la liberté et à la souveraineté individuelle.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

MNBC et décentralisation : une combinaison impossible

La BRI avait rejeté, dans son étude intitulée « Central bank digital currency : the quest for minimally invasive technology »,  toute idée de décentralisation et du droit à l’anonymat, dans le développement des MNBC. Elle a critiqué ces caractéristiques qui sont à la base du développement de la plupart des cryptomonnaies et qui ne seraient finalement pas adaptées aux MNBC de détail :

« Nous constatons que les développements technologiques inspirés des systèmes de cryptomonnaies populaires – basés sur l'anonymat et dépourvus d'autorité centrale – ne répondent pas aux exigences d'une MNBC de détail. »

Actuellement, 67 pays seraient en train de développer leur MNBC, à moins qu'ils l'aient déjà lancée. Le directeur général de la BRI avait pourtant déclaré en 2019 que les banques centrales ne voyaient pas l’intérêt de développer leur monnaie numérique :

« Il n'y a pas de demande claire pour les MNBC de la part de la société. Il y a d'énormes conséquences opérationnelles pour les banques centrales dans la mise en œuvre de la politique monétaire et des implications pour la stabilité du système financier. »

Carstens avait ensuite changé de discours, 4 mois plus tard, en affirmant cette fois-ci l’existence d’une demande pour les MNBC. Et s’il avait déclaré auparavant qu’il n’y avait aucune urgence à se lancer dedans, il s’est ravisé en déclarant que les MNBC pourraient finalement voir le jour plus tôt que prévu.

Faut-il également s’attendre à une volte-face de la BRI quant à la nécessité de réglementer les cryptomonnaies en tant qu’actifs spéculatifs ? Les chercheurs de la banque des banques avaient conclu suite à leur étude, qu’il était tout simplement inutile de sortir une réglementation spécifique sur les cryptomonnaies pour protéger les investisseurs.

Les grandes banques sont en pleine hyperventilation, sentant que Bitcoin est une menace existentielle. De votre côté, ne voyez en Bitcoin qu'une opportunité et un puissant vecteur de liberté. Il est plus que temps d'accumuler des bitcoins, et pour ce faire la plateforme Swissborg est toute indiquée. Et en ce moment, Swissborg vous offre 300 euros de cryptomonnaies pour toute nouvelle inscription ! Tous les détails et conditions en vous inscrivant sur Swissborg via ce lien affilié.

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

  1. Chronum dit :

    Bonjour, n’es ce pas trompeur de parler de liberté avec Bitcoin sachant que les banques on déjà la main dessus, le lightning network qui promet des transactions a l’infini, n’est pas crypté, et l’adossage sur le bitcoin sautera comme l’adossage de la monnaie sur l’or, un simple changement dans le programme lightning puisque non open Source ?

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER