Cette cryptomonnaie créée avant-hier explose les 100 000 $ … et s’effondre aussi sec

Drôles d’expériences – Le développeur surnommé Bill Drummond est connu pour ses expérimentations autour des tokens Antiample (XAMP) et Tokens of Babel (TOB). Sa dernière crypto, lancée le 25 août sur Uniswap, a brièvement atteint les 100 000 dollars l’unité.

Notre avis sur Uniswap »

TOB : un token pas comme les autres

La particularité des tokens lancés par Bill Drummond repose sur leurs mécanismes de distribution. En effet, le(les) développeur(s) anonyme(s) ont testé différentes façons de réduire la supply totale de leurs tokens.

Pour TOB, par exemple, les tokens sont brûlés au cours du temps, tout en s’assurant que les holders gardent le même pourcentage de la provision totale. Le procédé est nommé rebase.

Toutes les 12 heures, si le prix du TOB dépasse son all-time high, alors 1 % du supply est brûlé. La nouvelle valeur cible est ensuite fixée à 110 % du prix atteint lors du rebase. Si le prix du TOB est inférieur à son ATH lors du rebase, aucun token n’est brûlé. Le nouveau prix cible sera fixé à 50 % de la somme du prix actuel et de l’ATH précédent.

Cela implique qui si le prix du token fluctue, alors le nombre de tokens présents dans le wallet de l’utilisateur changera…

Cette méthode tirée par les cheveux permet de s’assurer que le détenteur de tokens possédera toujours le même pourcentage du market cap, quel que soit le prix du token ou sa quantité totale.

Elle peut être utilisée pour maintenir la stabilité du cours d’un coin, mais aussi pour maximiser son prix.

BOA, le token à 100 000 dollars

BOA, tout comme les deux projets précédents, repose sur ce mécanisme déflationniste. Les coins sont brûlés pour ajuster le supply. De plus, une taxe de 1 % est appliquée aux vendeurs (et non au acheteurs), ce qui les décourage.

Le prix du token BOA est ainsi monté à 100 000 dollars … Mais avec un circulating supply de seulement 50 unités. Le prix est retombé ensuite à 44 000 dollars.

BOA Uniswap
Cours du BOA sur Uniswap

Bill Drummond dit avoir été inspiré par yearn.finance (YFI).

« Les gens aiment YFI parce que c’est si cher. Eh bien ! Avec Boa, il n’y a que 50 jetons en circulation. Cinquante. Et avec une incitation à les brûler, il y en aura de moins en moins de disponibles. »

Le jeton YFI a en effet été propulsé récemment à plus de 16 000 dollars. Les tokens à la quantité très limitée attirent les spéculateurs du marché crypto.

Rappelons que ce sont des essais ! Ces « commodités adaptatives » lancées sur Uniswap sont faiblement capitalisées, très peu liquides et totalement expérimentales. Investir sur ces OVNI de la crypto est donc très fortement risqué.

Morgan Phuc

Cofounder @ 8Decimals - Journal du Coin / BitConseil / Trading du Coin

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour