L’Indonésie résiste à la révolution Bitcoin (BTC)- Jakarta renforce son arsenal anti-crypto

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Les cryptos, pas les bienvenues en Indonésie – Perry Warjiyo, gouverneur de la Banque d'Indonésie, a rappelé, lors d'un séminaire virtuel, que la Banque centrale avait interdit aux institutions financières indonésiennes d'accepter Bitcoin et les cryptomonnaies comme moyens de paiement. Elle menace désormais d'envoyer des agents sur le terrain pour vérifier l'application de la loi.

L'Indonésie, ennemie du bitcoin

Au-delà du récent rappel à la loi de Warjiyo, l'interdiction d'accepter les cryptos est surtout basée sur des lois déjà existantes depuis 2017. Cependant, la Banque centrale d'Indonésie a décidé de sévir et a annoncé qu'elle enverrait des superviseurs, un peu partout dans le pays, pour s'assurer que les institutions financières locales, ne défient pas l'interdiction nationale.

« La cryptomonnaie n'est pas un instrument de paiement légitime en vertu de la Constitution, de la loi sur la banque indonésienne et de la loi sur la monnaie. »

Perry Warjiyo
Bitcoin persona non grata en Indonésie

L'utilisation du bitcoin et des cryptomonnaies est de plus en plus populaire en Indonésie. Nous avons notamment vu apparaître Tokocrypto.com, un exchange spécifiquement conçu pour le marché indonésien, propulsé par Binance. Malheureusement, la Bank of Indonesia est également connue pour essayer de contrer toute utilisation de crypto en raison de leur nature spéculative. Curieusement, même en Corée, les régulateurs lâchent du lest.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

De la crypto, d'accord… mais 100 % contrôlée par l'Etat

Il existe des rapports suggérant que la Banque centrale d'Indonésie envisagerait d'émettre sa propre roupie numérique, une de ces fameuses monnaies numériques de banques centrales (MNBC).

La principale motivation dans l'émission de la MNBC est que la roupie numérique serait émise et contrôlée par l'État souverain. L'aspect sécurité de la monnaie numérique de la banque centrale serait également en cours de développement, garanti par le système interne de la Banque centrale d'Indonésie, et ce, sans aucun intermédiaire.

Alors que le Salvador semble embrasser le futur avec passion, l'Indonésie prend le chemin diamétralement opposé en réaffirmant l'interdiction faite aux institutions financières indonésiennes d'accepter les cryptos comme moyens de paiement. Dans un pays où les transferts numériques ont augmenté de 60 % cette année, le gouvernement tente le tout pour le tout afin de ralentir le progrès par des ultimatums, comme lorsqu'il avait menacé de fermer plusieurs exchange en 2017.

En France, une grande latitude est laissée aux amateurs de Bitcoin et de crypto, dès lors qu'ils passent par des acteurs légitimes et régulés. A ce titre, faites le choix d'une plateforme de trading fiable, en vous inscrivant sur l'exchange FTX !

Auteur

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER