Cosmos (ATOM) : Coup fatal pour l’euro et son stablecoin EEUR

L’EEUR, c’est fini ! – La descente aux enfers du stablecoin TerraUSD (UST) en mai 2022 a démontré à quel point l’ancrage des stablecoins sur leur actif copié peut-être précaire. Surtout pour les stablecoins algorithmiques. Cette fois, c’est le stablecoin indexé sur l’euro appelé EEUR, sur le réseau blockchain Cosmos (ATOM), qui vient d’être stoppé net, avant qu’un nouveau drame ne se produise.

L’hiver crypto aura eu raison du stablecoin EEUR sur Cosmos

Le marché de Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies ne s’est pas encore remis de son annus horribilis qu’aura été 2022. Les cours des actifs numériques sont toujours plongés dans ce long hiver crypto, et ce dernier vient de faire une nouvelle victime.

L’équipe du projet e-Money, qui opère dans l’écosystème de la blockchain Cosmos, a annoncé qu’elle jetait l’éponge pour son stablecoin de l’euro, l’EEUR. Ainsi, e-Money explique cesser l’émission de son EURR dès ce lundi 9 janvier, le jour même de son annonce.

« Annonce importante : Retrait du stablecoin EEUR.
e-Money a décidé de cesser l’émission de son stablecoin indexé sur l’euro.
Tous ces stablecoins restent entièrement échangeables, et peuvent être rachetés. Lisez notre post Medium et sélectionnez l’une des options de rachat listées. »

e-Money met fin à l’aventure de son stablecoin de l’euro, EEUR.
Compte Twitter @emoney_com

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution (lien commercial) <<

Échanges en cryptos toujours possibles, voire même en euros pour les baleines

Comme mentionné par le tweet ci-dessus, ce retrait de l’EEUR se fait heureusement en bon ordre. Ce qui est d’autant plus rassurant, quand le très désagréable spectre de l’UST de Terra (LUNA) hante toujours les mémoires de la cryptosphère.

Bien que l’émission des EEUR ait donc été stoppée net ce 9 janvier, les possesseurs du stablecoin basé sur la monnaie unique européenne auront encore les deux options de rachat suivantes (jusqu’au 6 mars 2023, dernier délai !) :

  • pour les « petits montants », e-Money recommande d’utiliser l’exchange décentralisé (DEX) Osmosis. Les EEUR peuvent y être échangés contre d’autres cryptomonnaies comme l’ATOM (token natif de Cosmos) ou bien un stablecoin du dollar comme l’USDC, par exemple ;
  • et pour les « montants plus importants » (équivalents à plus de 100 000 euros), les stablecoins EEUR pourront être directement échangés contre des euros, via les services de rachat d’e-Money – ce qui nécessitera toutefois de passer d’abord par une vérification d’identité (KYC) obligatoire.

Ce seront donc les « conditions actuelles du marché » des cryptos, particulièrement difficiles, qui seront venues à bout de l’EEUR. En effet, e-Money juge « prudent et responsable » l’arrêt de son stablecoin de l’euro, pendant qu’il en est encore temps sans drame. Vu le nombre de faillites, aussi rapides que douloureuses, que la cryptosphère aura vécu l’année dernière, on peut effectivement qualifier ce présent retrait ordonné comme étant sage. Très sage même.

En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour