Oracle personnalisé : iExec tiendra son Workshop « Oracle Factory » le 2 mars à Paris

Le 2 mars 2022, c’est la date qu’a choisie la société lyonnaise iExec (RLC) pour monter à la capitale. Dans le cadre d’un Afterwork blockchain parisien, elle présentera sa solution de création d’oracles blockchain : l’Oracle Factory.  Découvrons ensemble ce qui nous attend à l’occasion de ce « workshop ».

Cet article vous est proposé dans le cadre d’un partenariat avec iExec.

Qu’est-ce qu’un oracle blockchain ?

Un oracle sert d’intermédiaire pour ajouter des données du monde réel à la blockchain
Peut-être vous demandez-vous l’intérêt d’une telle opération. Ce processus est tout simplement nécessaire au bon fonctionnement de nombreuses applications décentralisées. Pour ce faire, l’oracle collecte les informations du monde physique (Internet), via les API. Ces données sont ensuite exploitées par les smart-contracts pour accomplir leurs tâches.

Il est ainsi possible de récupérer toutes sortes de données, comme des relevés météorologiques ou des horaires de trains. On peut dès lors programmer les dApps pour qu’elles effectuent une action déterminée en fonction des informations qu’elles reçoivent. Le développeur peut ainsi conditionner le versement d’une indemnité aux voyageurs si l’oracle constate un retard trop important.
Dès lors, nous comprenons l’intérêt pour des créateurs d’applications décentralisées d’intégrer des oracles afin de proposer des services à forte valeur ajoutée.

grâce aux oracles, les développeurs de dApps récoltent les informations du monde réel pour faire fonctionner leurs applications sur la blockchain
Les oracles sont des outils importants pour les dApps

Le produit Oracle Factory, présenté par l’équipe iExec en personne

Expliqué ainsi, le processus peut sembler très simple. Cependant, il faut des compétences poussées pour coder un oracle sur une blockchain. Par conséquent, trouver le bon développeur peut s’avérer compliqué pour une startup qui dispose d’un budget limité. De plus, cette opération nécessite forcément du temps. Pour pallier à ces écueils, il existe déjà des oracles prêts à l’emploi. Néanmoins, les oracles prêts à l’emploi ne conviennent pas aux enjeux de tous les projets, qui doivent alors créer leurs propres oracles.  C’est pour répondre à ces problématiques que la société iExec a lancé en octobre 2021 Oracle Factory. Un outil qui permet de créer des oracles personnalisés pour la blockchain à partir de n’importe quel type de données, en 5 minutes sur une interface web.

Si vous êtes porteur d’un projet de dApp ou développeur, et qu’une solution “oracle” simple et rapide d’utilisation vous intéresse, munissez-vous de votre ordinateur, et venez rencontrer l’équipe d’iExec à Paris le 2 mars. À cette occasion, elle vous montrera en direct comment tirer le meilleur parti de son Oracle Factory. Nul besoin de maîtriser les arcanes de Solidity, le langage de programmation sur Ethereum. Sachez, en revanche, que des connaissances en programmation JavaScript seront utiles pour profiter pleinement de l’atelier. À l’issue de la présentation, vous pourrez échanger avec l’ensemble des participants autour d’un apéritif dinatoire. L’évènement est accessible sur inscription

Apprenez à créer un oracle blockchain en quelques clics avec Oracle Factory, le 2 mars à Paris
Le workshop parisien iExec

L’Oracle Factory, la solution iExec pour créer des oracles en quelques clics

Pour ceux qui n’auront pas la chance d’y assister, nous pouvons vous donner ici une idée du processus de création, tant l’application facilite la tâche des développeurs. Il suffit en effet de renseigner l’URL de l’API ciblée dans l’interface, accompagnée de sa clé si celle-ci est privée. De fait, la solution d’iExec est en mesure de communiquer avec n’importe quel site web et de traiter tout type de données afin de les retranscrire en informations exploitables par smart-contracts sur les réseaux blockchain.

De plus, l’Oracle Factory utilise la technologie « Trusted Execution Environments ». Les clés API sont conservées dans des enclaves matérielles pour préserver leur intégrité et garantir un excellent niveau de sécurité. Ainsi, les développeurs peuvent facilement tester et itérer leur projet de dApp dans un environnement fiable à moindre coût avant de déployer une première version fonctionnelle de leur produit.

Les oracles sont des éléments essentiels pour établir la communication et les échanges de données off/on-chain. L’exploitation de ces informations dans un environnement décentralisé permettra à terme de favoriser l’adoption de masse tant attendue par les acteurs du secteur. Les domaines d’application sont aussi variés que la médecine, l’assurance ou les transports. Nous sommes ici au cœur des préoccupations quotidiennes, bien loin de la dimension « spéculative » que certains reprochent à l’économie crypto.
Rendez-vous le 2 mars prochain pour rencontrer l’équipe d’iExec et les membres de la communauté blockchain.

Stradi Invarious

En 2017, un reportage sur le Sof's Bar a allumé l'étincelle Bitcoin dans mon esprit. Le feu a vraiment pris quelques mois plus tard en plein bear market. Cela m'a appris à gérer les bougies rouges avec sérénité.. ou presque. Ma devise : quand on rate un train, il en passera forcément d'autres plus tard !

Recevez un condensé d'information chaque jour