Destruction publique de 1000 ASICS – La Malaisie cloue symboliquement Bitcoin au pilori

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

La Malaisie va la chasse – Décidément, les autorités ne plaisantent plus avec l'extraction illégale de bitcoins. Cette fois-ci, c'est la police malaisienne qui vient de détruire plus de 1 000 ASIC, destinés à au minage de bitcoins (BTC), à l'aide d'un rouleau compresseur. Les machines auraient été confisquées suite à un vol d'électricité.

Plus d'1 million de dollars d'ASIC envoyés à la casse…

La Malaisie écrase littéralement des centaines d'ASIC qui servaient à miner illégalement du bitcoin. Contrairement à la Chine, où l'activité est devenue illégale depuis peu, il s'agit ici d'une histoire peu classique de vol d'électricité. Au total, les autorités malaisiennes auraient ainsi détruit pour plus d'1,2 million de dollars de machines de minage de BTC après leur confiscation pour exploitation illégale.

Dans une vidéo publiée par le journal local Dayak Daily, on voit que la police de la ville de Miri et la société productrice d'électricité Sarawak Energy ont fait une véritable démonstration de force, avec la vidéo d'un rouleau-compresseur détruisant les 1 069 mineurs de BTC. Ces ASIC (des S9 d'ancienne génération pour la plupart) auraient été confisquées à des résidents de Malaisie qui tentaient d'exploiter illégalement la cryptomonnaie, en utilisant de l'électricité volée entre février et avril 2021.

Selon le journal malaisien The Star, la mise au rebut des machines minières a eu lieu le 19 juillet, au siège de la police du district de Miri. Les autorités ont déclaré que 3 maisons de la région avaient été détruites cette année en raison de l'exploitation illégale de BTC. De son côté, la société Sarawak Energy déclare avoir essuyé des pertes d'environ 2 millions de dollars à cause du vol d'électricité.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

… alors qu'ils auraient pu être recyclés ?

La communauté française de mining de Bitcoin a largement réagi sur Twitter, en raison de cette destruction jugée non écologique.

Réponse de TK Mining à la publication Crypto Goku sur la destruction des 1 069 ASIC en Malasie
Réponse de TK Mining à la publication Crypto Goku – Source : Twitter

On ne sait toujours pas pourquoi les autorités ont détruit les ASIC, au lieu d'en recycler une partie. En tout cas, les débris pourraient avoir été vendus à la ferraille.

La Maladie n'est pas le seul pays à sévir contre les mineurs illégaux. En effet, l'Iran, la Turquie et dans d'autres territoires, où l'exploitation minière est restreinte, mènent depuis un certain temps des raids sur des opérations illégales de cryptos, entraînant souvent des arrestations, des amendes et la saisie des ASIC.

En revanche, il y a peu ou pas de rapports aussi approfondis sur les machines écrasées par un rouleau-compresseur ou détruites. La Chine, par exemple, a préféré vendre aux enchères plus de 2 000 ASIC saisies pour des raisons similaires, en février dernier.

Le Cambridge Center for Alternative Finance estime que la Malaisie a contribué à 3,44 % du hashrate mensuel total de Bitcoin en avril. Le pays a une consommation annuelle d'énergie de plus de 147 térawattheures.

Cette vidéo du rouleur-compresseur qui détruit les ASIC a fait grand bruit dans la cryptosphère. En plein contexte d'un bitcoin extrêmement critiqué de toute part, on peut souligner l'ironie de détruire des machines qui auraient pu être recyclées et utilisées différemment dans un cadre réglementé. L'objectif étant certainement de faire peur un maximum, cela ne doit pas laisser indifférents les mineurs chinois qui se posent la question de savoir s'ils doivent vendre ou relocaliser leurs activités.

Amateur de Bitcoin et de crypto ? Une offre limitée vous permet ces jours-ci d'obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER