Ils blanchissaient l’argent de la drogue de cartels mexicains aux casinos et en cryptomonnaies : les USA leur tombent dessus

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Comment salir l’image des cryptos – Certains malfaiteurs semblent toujours penser que blanchir de l’argent issu de trafics de drogue avec des cryptomonnaies est une bonne idée. Le Departement of Justice (DoJ) américain vient de leur démontrer le contraire, en poursuivant 6 individus qui se sont livrés à de tels blanchiments pour le compte de cartels mexicains.

Quand tous les moyens sont bons pour blanchir l’argent sale

Dans un document judiciaire révélé ce 15 octobre, on apprend que la Cour du District Est de Virginie a poursuivi 6 individus pour des accusations de conspiration visant à blanchir des millions de dollars issus de cartels de drogue.

L’enquête ayant permis de démanteler cette organisation criminelle aurait pris « plusieurs années », car les individus en question « se sont donné beaucoup de mal pour dissimuler leurs activités », selon Wendy Woolcock, agent spécial de la Drug Enforcement Administration (DEA).

Les malfaiteurs auraient ainsi utilisé divers moyens pour blanchir l’argent des cartels de drogue mexicains : cryptomonnaies, jeux de casinos, comptes bancaires étrangers et nationaux, sociétés-écrans… Ils utilisaient les messageries WeChat et WhatsApp pour cacher leurs communications.

Une tentative de corruption en cryptomonnaie qui tourne mal

Un des individus, nommé Tao Liu, a voulu aller trop loin, et a tenté de soudoyer un fonctionnaire du Département d’État américain.

L’homme de 45 ans aurait ainsi tenté d’appâter le fonctionnaire avec des virements bancaires et des cryptomonnaies, pour créer de faux passeports américains.

Des 6 accusés, c’est lui qui risque la plus grosse peine. En effet, en plus des accusations leur faisant encourir à tous entre 10 et 20 ans de prison, Tao Liu encourt jusqu’à 15 ans d’emprisonnement supplémentaire pour tentative de corruption.

Depuis que l’acte d’accusation originel a été lancé le 24 septembre dernier, 5 d’entre eux ont déjà été arrêtés (dont Tao Liu). Seul l’un d’eux est encore en cavale.

Malgré tous leurs écrans de fumée, les blanchisseurs d’argent sale ont fini par être débusqués par la justice américaine. Utiliser les cryptomonnaies ne les aura pas sauvés, mais risque de ternir encore une fois l’image de nos chers crypto-actifs.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER