L’USDT expulsé des systèmes de paiements Bitcoin (BTC) du Salvador – Tether à terre ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Le monde s'ouvre à Bitcoin – Impossible de passer à côté de cette nouvelle : le Salvador souhaite faire du Bitcoin une monnaie légale. Pour ce faire, le pays devra s’entourer d’acteurs pour mettre en place l’infrastructure nécessaire. 

Un service Bitcoin qui repose sur l’USDT

Au début du mois, le président de Salvador a annoncé sa volonté de faire du Bitcoin une monnaie légale dans son pays. Quelques semaines après cette annonce et l’acceptation de la mesure, il est désormais temps de mettre en place l’infrastructure nécessaire pour mener à bien ce projet d’envergure. 

Le drapeau salvadorien avec Bitcoin

Très vite, le nom de l’entreprise Strike fut énoncé pour réaliser un système de paiement basé sur le Bitcoin au Salvador. 

Son fondateur Jack Mallers a été invité dans le podcast de “What Bitcoin Did” présenté par Pete McCormack, au cours duquel il a pu expliquer les différentes étapes de création de ce système de paiement. 

Le recours à Strike n’a pas directement fait l’unanimité lors de son annonce, du fait de la dépendance à l’USDT que pourrait avoir le système. En effet, depuis de nombreuses années, l’USDT de Tether, bien qu’extrêmement utilisé, reste en proie à des remises en question constantes quant aux fonds qui sont supposés le garantir. 

Ainsi, dans sa première version pour le gouvernement salvadorien, Jack Mallers, le fondateur de Strike avait architecturé le système de la manière suivante : 

  • Strike débite un compte en banque ; 
  • les fonds sont convertis en Bitcoin ; 
  • ces BTC sont envoyés à l’infrastructure de la société en Amérique centrale ;
  • les BTC sont convertis en USDT ; 
  • et finalement crédité sur le compte du destinataire.

Pourquoi cette dépendance à l’USDT ? Car il serait illégal pour Strike de fournir un service de garde en dollar à ses clients, il fallait donc trouver une alternative : l’USDT

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Strike se libère de l’USDT

Heureusement pour l’entreprise, cette architecture n’était que passagère et n’aura été implémentée que dans le cadre d’une version bêta. 

Ainsi, comme l’a expliqué Mallers lors de son intervention dans le podcast, Strike a depuis réussi à s’intégrer au système de cinq des principales banques salvadoriennes. Ainsi, les utilisateurs ont la possibilité de déposer leurs fonds directement via ces institutions ou leurs ATM, et Strike n’est plus forcé de fournir un service de garde de dollars. 

De ce fait, le système de paiement salvadorien peut se passer de l’USDT de Tether. Une mauvaise nouvelle pour l’entreprise émettrice du stablecoin, mais une excellente nouvelle pour le système développé par Strike, qui repose désormais uniquement sur Bitcoin.

On le voit, se “débarrasser” de l'USDT n'est finalement qu'une formalité. En revanche, indéboulonnable, irremplaçable et de plus en plus évident, Bitcoin réalise chaque jour un peu plus son potentiel. Il est temps de commencer à échanger vos premiers BTC ! Pour ce faire, n'hésitez pas à vous inscrire sur la plateforme de référence FTX.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER